Billet News

La justice des vainqueurs

La séparation des Pouvoirs est un fait. En tout cas, sur le papier, tout est bien clair. Par contre, dans la vraie vie, c’est toujours compliqué d’appliquer ces principes tant chantés par le baron de Montesquieu. Tout est fait pour que ce soit le chef de l’Exécutif qui ait le dernier mot.

L’Assemblée s’est fait une raison, depuis l’affaire  Mamadou Dia.  Aujourd’hui, elle accepte de jouer les seconds rôles. Seulement,  les magistrats, eux, sont jaloux de leur liberté. Mais ils oublient souvent une chose. C’est que qui paie, commande.

Alors que ‘’Thiompal’’ n’aime pas les rebelles. Pour lui, tout soulèvement est à tuer dans l’œuf, avant qu’il ne prenne des proportions démesurées.

Et, ‘’Waccacca’’ peut surtout compter sur ceux qui, au lieu de défendre leur liberté, préfèrent s’incliner devant sa volonté. Qu’ils sont nombreux dans “cette République bananière”. C’est un ancien garde des Sceaux qui avait utilisé un tel qualificatif, pour dénoncer l’incarcération de ‘’Rimka’’. Curieusement, aujourd’hui, il est aux côtés de ceux qu’ils critiquaient. Décidément, il n y a qu’une seule logique : c’est la loi du plus fort.

Maam Sagar (Billet SourceA)

Dans la même rubrique...

Accidents de la circulation : 1 morts et plus de 62 blessés enregistrés à Kaolack

Actusen

France : le Sénat vote la prorogation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 janvier

Actusen

Guinée: dix candidats malheureux à l’élection présidentielle contestent ensemble les résultats

Actusen

Laissez un commentaire