Billet News

La raclée de « Thiompal »

Considéré par beaucoup de personnes, dès son apparition, comme la maladie la plus démocratique au monde, le coronavirus a bouleversé le mode de vie et les activités des populations, à travers la planète, ne laissant aucune catégorie sociale ou professionnelle, dans la paix et la sérénité. Le confinement adopté par la plupart des pays développés a eu des conséquences désastreuses chez eux et sur les émigrés de Ndoumbélane, ainsi que sur leurs familles restées au pays.

D’ailleurs, quelques semaines après sa propagation vertigineuse dans les pays d’Asie, d’Amérique et d’Europe, beaucoup d’experts avaient commencé à dire que «rien ne sera plus comme avant», vu le déroulement des évènements et la gravité de la situation. Convaincu par cette phrase magique, «Thiompal» avait pris le soin d’écrire un long texte pour théoriser son fameux slogan : «le nouvel Ordre mondial».

Mais malgré les nombreuses invites à ses homologues, son plaidoyer est resté, apparemment, lettre morte. Pour preuve, l’Union européenne avait décidé, unilatéralement, avant de revenir sur sa décision,  de fermer ses frontières à Ndoumbélane. Donc, il est clair, maintenant, que les gens à qui il a demandé une annulation de sa dette, ne le considèrent même pas comme un interlocuteur sérieux. On appelle ça, raclée.

Mame Sagaar (Billet SourceA)

 

 

Dans la même rubrique...

Incendie au marché central de Louga : 20 cantines de vente de tissus et 9 étals de légumes consumés ; des dégâts estimés à plusieurs millions

Actusen

Nouveaux tarifs : Urgence Panafricaniste cogne sur Orange

Actusen

Accidents de la Route : Trois morts et plusieurs blessés graves à Kaolack

Actusen

Laissez un commentaire