A LA UNE People & Sports

Lamine Diack (ancien président de l’IAAF) : « J’aurais dû plus surveiller mon fils »

Lamine Diack,l’ancien président de l’IAAF, entendu en juin par le juge Van Ruymbeke, a affirmé découvrir, à la lecture du dossier, les pratiques supposées de son fils Papa Massata, consultant marketing auprès de la Fédération internationale.

Dans un entretien avec L’Equipe.fr repris par le quotidien LesEchos, Diack-père déclare : « je savais que mon qu’il faisait du lobbying, comme Coe (Sebastian Coe, Ndlr). Mon fils était un des meilleurs au monde en matière de marketing ».

« J’aurais du surveiller mon fils et d’autres. En lisant le dossier, je découvre certaines choses que je tombe des nues », a-t-il ajouté.

Actusen.sn

Dans la même rubrique...

Lancement des travaux du stade olympique de Diamniadio : le ministre Matar Ba répond aux critiques

Actusen

Crd sur la pêche à Thiès : Aliou Ndoye révèle que 191 475 tonnes de produits halieutiques débarqués en 2019

Actusen

Mort Suspecte d’Abiboulaye Camara : L’autopsie enfonce le marabout

Actusen

Laissez un commentaire