News UNE

Macky Sall sur le protocole de Rebeuss : “je ne réponds pas à cette question. Elle n’a aucun intérêt pour les populations ; c’est un débat politique et politicien”

Le protocole de Rebeuss embarrasse-t-il au plus haut sommet de l’Etat ? C’est la question, qui mérite d’être posée, eu égard à l’attitude du Chef de l’Etat, ce mercredi, à Pikine lors du Conseil des ministres décentralisé dans la région de Dakar.

En effet, interpellé sur l’affaire des 74 milliards F Cfa qu’aurait dérobés l’ancien Premier ministre, Idrissa Seck et le fameux protocole de Rebeuss, Macky Sall n’a pas répondu à cette question.

«Je ne réponds pas à cette question. Elle n’a aucun intérêt pour les populations», a-t-il balayé en touche. Pour lui, le seul débat, qui vaille et qui est d’intérêt national, est le débat économique qu’il a proposé à à la classe politique nationale.

«J’ai demandé un débat économique, pour discuter des questions de développement du pays. Mais je n’ai pas eu de réponse. Tout le reste n’est que débat politique et politicien», a rétorqué le Chef de l’Etat, qui n’a pas donné l’occasion aux journalistes de rebondir sur l’affaire Karim Wade.

Alors, on comprend, dès lors, pourquoi le Procureur de la République a renoncé à l’audition de certaines personnalités comme l’ancien ministre de l’Energie, Samuel Sarr, Idrissa Seck, ex-Chef du Gouvernement que le premier nommé accuse d’avoir volé à l’ancien Président Abdoulaye Wade 74 milliards F Cfa.

Gaston MANSALY (Actusen.com)

Dans la même rubrique...

Maouloud 2020 : Mbeuleukhé se plie à la décision de Serigne Babacar Sy Mansour

Actusen

Quand le ministre Cheikh Tidiane Sy traduisait le secrétaire général de la cour des comptes devant le conseil de discipline : les griefs contre Aliou Niane

Actusen

Covid-19 au Sénégal : 11 nouveaux cas positifs, 128 patients guéris, aucun nouveau décès et 7 cas graves en réanimation

Actusen

1 commentaire

papiton 21/07/2016 - 13:38 at 13:38

entre l an 2000 et 2012 , le Sénégal a connu maintes deals politiques dont les conséquences de certains sont toujours présentes et polluent notre climat socio-politique . il est temps d arrêter cette hémorragie politique et le chef de l Etat a quant à lui , vite compris le jeu ridicule d idrissa seck.

Répondre

Laissez un commentaire