News Politique

Me Sèye justifie l’acte du ministre de l’Intérieur : «ce projet peut être étudié en même temps par la Commission de l’Assemblée nationale et la Commission technique…»

Me Ousmane Sèye est décidé à porter la voix de la majorité présidentielle de l’assemblée nationale. L’avocat, qui a, en effet, livré son point de vue sur la suspension par l’opposition de sa participation aux concertations autour du processus électoral, a expliqué que l’opposition est allée trop vite en besogne, en estimant que le ministre de l’Intérieur a rompu leur consensus, raison pour laquelle elle a décidé de suspendre ses travaux.

«Le rôle de la Commission des lois, c’était d’étudier la loi et de donner des propositions. Nous avons estimé que tant que la plénière n’est pas saisie, ce projet peut être étudié, en même temps par la commission de l’assemblée nationale et la Commission technique», a rappelé Me Sèye.

Toujours pour donner la position de la majorité présidentielle sur cette affaire, la robe noire a aussi essayé tant soit peu de rassurer l’opposition, dans la mesure où ledit projet a été retiré de la Commission technique de l’Assemblée nationale, en attendant que l’opposition revienne à la raison.

Cependant, a-t-il conclu, «si les choses n’avancent pas, nous allons nous référer au Président de la République pour arbitrage».

Ndèye Awa BEYE (Actusen.com)

Dans la même rubrique...

Riposte contre le Covid-19 : Les femmes du département de Fatick font un don de 20 000 masques

Actusen

Abdoulaye Bousso après l’allègement: «on peut passer à une situation beaucoup plus grave si les mesures barrières ne sont pas respectées»

Actusen

Covid-19 : Touba enregistre 9 nouveaux cas, dot 2 issus de la transmission communautaire

Actusen

Laissez un commentaire