News Société UNE

Membres du Gouvernement de Dionne : ces Sdf qui dormiraient à la belle étoile, au détour d’un remaniement ministériel

C’est une grande première ! Au point que ça mérite d’être relevé. En effet, autour de la table du Conseil des ministres, très nombreux sont les ministres qui, une fois virés du Gouvernement au détour d’un remaniement ministériel, redeviendraient des «Sans domicile fixe» (Sdf).

En un mot comme en mille, à l’exception de quelques uns parmi eux, la quasi-totalité des membres du Gouvernement ne disposent pas d’un toit. Et grossiraient les rangs des locataires, une fois hors de l’attelage gouvernemental.

D’ailleurs, selon des sources de Actusen.com,  les rares ministres à sortir du lot des Sdf et qui soient connus, sont le ministre de l’Industrie et des Mines, Aly Ngouille Ndiaye, le ministre de l’Environnement Abdoulaye Bibi Baldé, le ministre de l’Energie, Thierno Alassane Sall, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ, le ministre d’Etat Mbaye Ndiaye, le ministre de l’Alphabétisation et des Langues nationales, Youssou Touré (Ndlr : il a consenti un prêt auprès de la Banque de l’habitat du Sénégal qu’il paiera encore pour plusieurs années).

Autres personnalités du pouvoir à bénéficier d’une maison personnelle, selon toujours les sources de Actusen.com, le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, le ministre de la Gouvernance locale, Abdoulaye Diouf Sarr et son collègue de la Micro-finance Moustapha Diop, le Secrétaire général du Gouvernement, Abdoulatif Coulibaly, le ministre d’Etat Amath Dansokho. Le cas du ministre du Budget, Birima Mangara, reste entouré d’un flou.

Tous ces ministres ont pu, bien avant l’avènement du Président de la République, Macky Sall, disposer d’un toit qui leur appartienne. Le restant de la fratrie de frères et sœurs ministres ne doit son salut qu’au contribuable sénégalais, s’il ne dort pas à la belle étoile. Grâce, notamment, aux privilèges à leur accordés par les logements conventionnés de l’Etat.

Fait saisissant : ce n’est pas si évident que sous l’ancien Président de la République, Abdoulaye Wade, après quatre ans de règne, les ministres du défunt Pouvoir aient été autant Sdf que les membres du Gouvernement de Mahammad Boun Abdallah Dionne.

Sous Me Wade, on les compterait du bout des doigts, s’il y avait des ministres qui n’avaient pas leurs propres toits. Est-ce à dire que les ministres de l’actuel Gouvernement font les frais de la chanson «la patrie, avant le parti », fredonnée à-tout-va par Macky Sall ? Ou le fait que, jusqu’ici, ces ministres ne disposent pas de toit, est-il symptomatique de la vie en cale sèche à laquelle sont confrontés certains Sénégalais? Seuls Dieu et le Chef de l’Etat savent.

Actusen.com

Dans la même rubrique...

Maouloud 2020 : Mbeuleukhé se plie à la décision de Serigne Babacar Sy Mansour

Actusen

Quand le ministre Cheikh Tidiane Sy traduisait le secrétaire général de la cour des comptes devant le conseil de discipline : les griefs contre Aliou Niane

Actusen

Covid-19 au Sénégal : 11 nouveaux cas positifs, 128 patients guéris, aucun nouveau décès et 7 cas graves en réanimation

Actusen

1 commentaire

jean 13/07/2016 - 21:48 at 21:48

Dire k ces mînistres n’ont pa encore de maison, pour tenter de justifier une bonne gouvernance,c’est l’heurer les compatriotes

Répondre

Laissez un commentaire