Billet News

Nos politiques et leur faible pour les terres

Le fait de faire de Le Dantec un Hôpital de niveau 4 est certes un projet louable. La manière dont les tenants du Pouvoir comptent procéder l’est moins. Il est vrai qu’on ne peut pas faire des omelettes sans casser des œufs. Il fallait donc s’attendre à ce que les agents soient déployés dans d’autres sites. Par contre, il faut les rassurer, d’abord. Visiblement, tel n’est pas le cas. Le fait de vouloir coûte que coûte amputer la structure d’une partie de sa superficie pose notamment problème. Trois hectares, ce n’est pas rien. Au contraire, cela aurait pu servir à davantage rehausser le plateau médical. Mais nos autorités ont, on dirait, un faible pour les terres. Leur logique reste la même : les vendre aux plus offrants.

Rendant ces surfaces convoitées inaccessibles au Sénégalais lambda. C’est toujours la même rengaine avec les politiques. Avec eux, les inégalités ont de beaux jours devant elles. Nous, citoyens ordinaires, on est censé aller chercher notre bonheur dans le Sénégal des profondeurs. C’est ainsi que les habitants de Tobago ont été chassés pour voir d’autres y débarquer. Idem pour les anciens occupants de la gare de Pompier. Les surfaces devenues habitables après le changement de vocation de l’aéroport Feu Léo ont connu le même sort.

Maam Sagar (Billet SourceA)

Dans la même rubrique...

Ziarra annuelle de la famille omarienne : Aida Mbodj salue le message de paix du khalife

Actusen

Pape Alé Niang : «je crois que je dois démissionner du métier. Ce contrôle judiciaire n’est ni plus ni moins qu’une prison à ciel ouvert»

Actusen

Chan 2023 : Les Lions ont pris leur revanche sur la Mauritanie et se qualifient en demi-finale

Actusen

Laissez un commentaire