Economie News

Nouveaux tarifs : Urgence Panafricaniste cogne sur Orange

Le mouvement Urgence Panafricanistes Sénégal est plus que outré par la présence des entreprises  occidentales  et la cherté de  leurs  prestations dans le pays, plus particulièrement Orange, au détriment de celles nationales. Dans un communiqué parvenu à “Acutusen.sn”, le mouvement activiste dénonce avec répugnance l’implantation de la Sonatel  et les nombreux privilèges qui lui sont octroyés et qui, selon lui, ralentissent l’économie du pays. “Aujourd’hui, ce concubinage incestueux et inégal profite indéniablement à Orange, par ricochet à l’oligarchie française et ses valets locaux au détriment et au grand désarroi du peuple sénégalais. Orange c’est 1086,6 milliards de chiffre d’affaire en 2019. Et comme les plus de 250 entreprises françaises qui sont présentes au Sénégal, Orange profite du principe de libre transférabilité des capitaux du système FCFA pour rapatrier GRATUITEMENT ses bénéfices !”
Toujours dans la note, il  ajoute que “nonobstant ce chiffre d’affaires important de la part de la Sonatel, le peuple Sénégalais regarde de loin la couleur des sous générés par celle-ci. Fort est de constater que le Sénégal est le prototype de la néocolonie française, avec une économie caractérisée par l’évacuation des capitaux vers l’extérieur, l’étouffement des entreprises locales, et l’accentuation d’une économie de grande consommation de biens et services importés”.
Pour palier à cela, Urgence Panafricaniste Sénégal propose la mise en place de sociétés de télécommunications locales, afin que l’économie du pays puisse décoller. “Il est primordial que l’Afrique, et spécifiquement le Sénégal, recouvre sa Souveraineté économique et monétaire, qu’il définisse son propre schéma de développement. Cela passera notamment par la reprise totale de grand groupe comme la Sonatel ou la création de sociétés de télécommunications locales permettant ainsi une indépendance technologique et numérique qui pourrait lui prémunir des appétits féroces des multinationales évoluant dans le domaine”.
Adja Khoudia Thiam (Stagiaire-Actusen.sn)

Dans la même rubrique...

Covid-19 au Sénégal : 1 nouveau décès, 31 cas graves, 27 tests et 128 patients guéris

Actusen

Keur Massar : plusieurs sinistrés atteints d’Avc

Actusen

Médina : une femme tente de tuer sa fillette d’un an

Actusen

Laissez un commentaire