A LA UNE Economie

Plan stratégique 2017-2023 : le Dg Aboubacar Sadikh Bèye ambitionne de faire du Pad, le port le plus compétitif de la côte ouest africaine

En agrégeant près de 95% du commerce extérieur et en contribuant pour plus de 90 % aux recettes douanières, le Port de Dakar constitue, à tous les égards, la plateforme logistique de référence au service du développement socio-économique du Sénégal.

C’est pourquoi, après ma prise de fonction officielle le 22 septembre 2017, j’ai pu mesurer les véritables enjeux et défis de notre mission dont le soubassement est le renforcement de notre position stratégique.

Dès lors, la vision qui sous-tendra notre action et qui sera matérialisée dans le cadre du plan stratégique 2017-2023 aura comme principal objectif de faire du port de Dakar : «le port le plus compétitif de la côte ouest africaine, à l’horizon 2023».

Depuis sa création en 1865 sous la forme d’un port de commerce, et ensuite son érection en société nationale, il y a 30 ans, le Port de Dakar a connu certes des mutations majeures. Mais il a encore des batailles à remporter et des chantiers à engager. Ceux-ci doivent être compris par tous et relevés ensemble.

Au premier chef, figure la prise en main de la problématique de la congestion portuaire, un des goulots d’étranglement qui étouffe nos performances dans nos différents terminaux et place souvent notre plateforme dans des zones de turbulences aux conséquences désastreuses pour l’économie nationale.

Sur ce registre, aucun effort ne sera minimisé, ni aucune voix négligée.

C’est pourquoi, je mettrai un point d’honneur à écouter et à créer les synergies nécessaires avec l’ensemble de la communauté des acteurs de la chaîne logistique.

En comptant sur nos atouts fondamentaux que sont les ressources humaines de qualité, la créativité et l’esprit d’innovation inhérents à cette communauté, je demeure convaincu de notre aptitude à réussir et à atteindre les objectifs stratégiques issus du contrat de performance que nous avons signé avec l’Etat du Sénégal, à travers notre tutelle financière, le Ministère de l’économie, des Finances et du Plan.

De même, la recherche d’investissements structurants sera une de mes priorités sur le chemin de la modernisation de nos infrastructures et superstructures.

Port ancien, le Port de Dakar a plus que besoin de s’arrimer aux standards internationaux en opérant en son sein les transmutations nécessaires et se conformer ainsi aux nouvelles exigences du transport maritime.

Le monde maritime bouge, en effet ! Le Port de Dakar doit bouger avec lui. Gageons ensemble de rythmer sa cadence, en ayant comme boussole, notre plan stratégique qui sera adossé lui-même au Plan Sénégal Émergent, politique publique hardie chère à l’Etat du Sénégal.

Ce n’est qu’en ayant comme cheval de bataille la culture du résultat que nous arriverons à faire de Dakar le hub de référence dont nous avons toujours rêvé.

Chère communauté portuaire, Je sais compter sur votre sentiment d’appartenance et votre prise de conscience des enjeux de l’heure pour relever ce défi.

Aboubacar Sadikh BEYE

Directeur General de la Société Nationale du Port Autonome de Dakar (SONAPAD)

Dans la même rubrique...

Nouveaux tarifs : Urgence Panafricaniste cogne sur Orange

Actusen

Soutenance de thèse de doctorat : Aida Mbodj a obtenu la mention très honorable avec les félicitations du jury   

Actusen

Marche de protestation prévue ce vendredi à Dakar : Aar Li Ñu Bokk, Ñoo Lank et Doyna décident de braver l’interdit préfectoral

Actusen

Laissez un commentaire