A LA UNE News Société

Pour une kyrielle d’infractions : un étudiant en mécanique auto écope de six (6) mois ferme

Reconnu coupable des délits d’usurpation d’identité, de confection d’un faux chèque, d’usage du nom d’une tierce personne, et escroquerie portant sur la somme de 140.000 francs, l’étudiant Ibrahima Alpha Komé a été condamné à une peine d’emprisonnement de six (6) mois ferme. Il comparaissait au tribunal des flagrants délits de Pikine/Guédiawaye.

Le tribunal des flagrants délits de Pikine/Guédiawaye a condamné l’étudiant en mécanique auto Ibrahima Alpha Komé à une peine ferme de 6 mois. Il est reconnu coupable des chefs d’usurpation d’identité, de confection d’un faux chèque, d’usage du nom d’une tierce personne, et escroquerie portant sur la somme de 140.000 francs au préjudice de Serigne Ndiaye.

À l’origine de son malheur : une console de jeux. En effet, à la date du 14 septembre dernier, le prévenu s’est permis de faire une commande d’une console Xbox one S d’une valeur marchande de 140.000 F Cfa auprès de l’élève en classe de Terminale S, Serigne Mor Ndiaye. Lequel évolue dans la vente en ligne à ses heures perdues. Komé lui a confié avoir eu son numéro via Facebook après s’être présenté à lui sous le nom d’Abdoulaye Ndour.

C’est ainsi qu’Ibrahima Komé lui a proposé de lui payer en chèque puisqu’il était en cours de liquidité alors qu’il s’apprêtait à voyager. Sans se douter de quelque chose, Serigne Mor Ndiaye a accepté avant de convenir de faire la transaction le lundi 19 Septembre au niveau du centre commercial Bator de Pikine. Mais, une fois sur le lieu sus indiqué, il lui a remis la console contre un chèque de la Bank of Africa d’un montant de 140.000 F Cfa.

Cependant, comme il faisait 17h, qui correspond à l’heure de la fermeture des banques, la partie civile n’a pas pu encaisser ses sommes. Et c’est le lendemain qu’il est allé pour faire le retrait mais, à sa grande surprise, la banque lui a fait savoir que le chèque que lui avait remis Ibrahima Alpha Komé était sans provisions. Malheureusement, il était injoignable lorsque la victime a tenté de l’appeler. C’est de là qu’il a fait une annonce sur les réseaux pour déclarer qu’un individu dont le compte Facebook est identifié sous le nom d’Abdoulaye DIOP l’a contacté avant de l’escroquer.

Finalement, à la suite de cette annonce, un certain Cheikh Sarr a contacté Serigne Mor Ndiaye en lui révélant que son escroc s’appelait Ibrahima Alpha Komé. Qui, d’après lui est un voisin de quartier à Zac Mbao. C’est ainsi qu’il a été interpellé suite à la plainte de la victime. À la barre du tribunal, il a avoué avoir commis une erreur.

«J’ai ramassé ce chèque que j’ai rempli dans le véhicule de mon cousin. Ce dernier m’avait prêté sa voiture. J’avais besoin d’argent et c’est pour cela que j’ai fait cela», a-t-il lancé au juge. La partie civile Serigne Mor Ndiaye a révélé au tribunal que le prévenu lui a finalement payé l’intégralité de ses montants. Sur ce précise-t-il, il ne réclame pas de dommages et intérêts.

À la suite du représentant du parquet qui a requis l’application de la loi pénale, le conseil de la défense Me Serigne Diongue, a sollicité une application bienveillante de la loi. De son avis, il n’y a pas de faux en l’espèce. Mais sa requête n’a pas été satisfaite par le juge qui, après délibéré, a condamné son client à une peine de prison de six (6) mois.

Adja Khoudia THIAM (Actusen.sn)

Dans la même rubrique...

Emigration irrégulière : la gendarmerie de Nianing interpelle 7 candidats et 2 organisateurs 

Actusen

Enseignement supérieur : Abdourahmane Diouf fixe ses priorités pour la stabilisation de l’année académique et le financement de la recherche et de l’innovation

Actusen

Abdourahmane Diouf aux étudiants  : «ils ont un ministre qui comprend l’utilité académique et sociale de la bourse et qui travaillera à ce que cette bourse soit payée à temps»

Actusen

Laissez un commentaire