Pourquoi pas un cessez-le-feu ?

Ça se cogne dessus, dans tous les sens. Un Collectif d’Organisations de la Société civile exige un procès équitable dans l’affaire des 94 milliards F Cfa du Titre foncier 1451.

Au même moment, le Comité des droits de l’Homme des Nations-Unies est revenu à la charge pour gifler le régime de ‘’Thiompal’’ sur les droits civiques de ses adversaires politique, dont certains ont été recalés à la Présidentielle du 24 février passé.

C’est dans ce cadre que, les auditions dans l’affaire Petrotim se poursuivaient. A quelques encablures de ce bras de fer entre ‘’Waccacca’’ et les Nations-Unies, Papa Massata Diack, le fils de Lamine, l’otage de la Justice française, s’est dopé à fond pour tailler bavette avec le Doyen des juges, Samba Sall, dans le cadre d’une Commission rogatoire.

Bref, Massata a mangé du lion et a sorti l’artillerie lourde, une valisette de 60 kg, pour descendre en flammes les accusations portées contre les Diack par la Justice française.

Peut-être qu’avec la commémoration de la naissance du Prophète Mohamed (PSL), demain, on va assister à une accalmie. Pourquoi pas un cessez-le-feu ?

Mame SAGAR (Billet-SourceA)

Laisser un commentaire