A LA UNE News Politique

Procès de Sonko et violences : “si le Sénégal n’était pas une authentique démocratie, son sort aurait été réglé depuis longtemps” (Macky Sall)

Le président de la république, Macky Sall a dit ses quatre vérités en abordant le sujet qui concerne le leader de Pastef, Ousmane Sonko traduit en justice pour diffamation, par le ministre du Tourisme et des Loisirs, Mame Mbaye Niang. “Dans un État de droit, un leader politique ne peut chercher à se soustraire à la loi en instrumentalisant la rue. Ce qui se passe n’est acceptable dans aucune démocratie. Un individu ne peut pas bloquer la capitale, Dakar, au seul prétexte qu’il est convoqué au tribunal. Si le Sénégal n’était pas une authentique démocratie, croyez-moi, son sort aurait été réglé depuis longtemps”, déclare le chef de l’Etat dans une interview avec l’hebdomadaire français L’Express. Comme pour prévenir les acteurs politiques de l’opposition, le président Macky Sall qui se veut garant de la paix et de la stabilité, précise que cette intimidation n’a aucune chance de prospérer. “J’ignore ce qui peut se passer. Je ne suis pas devin. Mais une chose est sûre : ceux qui s’imaginent pouvoir intimider le pouvoir et bloquer la justice se bercent d’illusions. Chacun devra assumer ses responsabilités”, a-t-il dit.
Actusen.sn 

Dans la même rubrique...

A Londres pour prendre part à la 20e édition du forum mondial sur l’éducation : Moustapha Guirassy partage la vision du Sénégal pour une société éducative inclusive et efficiente

Actusen

Pouvoirs surnaturels à Yeumbeul : comment la jeune fille de 16 ans a été dépouillée de son argent par un étranger

Actusen

Médina Baye : Cheikh Mahi Niass formule des prières pour la libération de Bah Diakhaté et Imam Ndao

Actusen

Laissez un commentaire