News Politique

Retrait des enfants de la rue : Plateforme “Avenir Senegaal bi ñu bëgg» appuie, sans réserve, Macky Sall et invite les populations à faire bloc autour du régime

Macky Sall et son Gouvernement peuvent compter sur le soutien indéfectible de la Plateforme “Avenir Senegaal bi nu bëgg”. En effet, Me Mame Adama Guèye et Cie saluent non seulement la décision de l’Etat de retirer les enfants de la rue, mais aussi ils invitent les populations à appuyer cette décision salutaire du régime. Et “à faire bloc derrière le gouvernement pour lui apporter l’appui politique et la force sociale qui lui seront nécessaires pour neutraliser les pressions, chantages et toutes sortes d’actions des lobbies et groupuscules d’intérêt qui ne manqueront pas d’entrer en action pour faire échec à l’entreprise de l’Etat”.

Pour ladite Plateforme qui garde encore vivace dans sa mémoire les neuf jeunes enfants qui avaient péri, calcinés dans l’incendie de leur daara (école coranique) à Dakar, “la présence massive de jeunes enfants sans protection, errant dans les rues des centres urbains du pays est la manifestation la plus tangible de l’échec de tous les gouvernements et de la société sénégalaise toute entière dans leur ambition de garantir protection et sauvegarde aux enfants et un accès égal et sans discrimination aux services les plus élémentaires que la République doit offrir aux citoyens, en particulier les plus jeunes, à savoir l’éduction, la santé, le logement, l’alimentation et la préservation de leur intégrité physique et psychique”. Voici, d’ailleurs, l’intégralité du communiqué parvenu à la Rédaction de Actusen.com

                                COMMUNIQUÉ SUR LE RETRAIT DES ENFANTS DE LA RUE

“Après plusieurs tentatives infructueuses, le Gouvernement du Sénégal a décidé de prendre à bras-le-corps le phénomène de la mendicité des enfants en lançant depuis le 30 Juin 2016 l’opération de retrait des enfants de le rue.

La Plateforme politique “Avenir Senegaal bi ñu bëgg » salue cette mesure gouvernementale et apporte tout son appui au Président Macky Sall, au Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance ainsi qu’a tout le      gouvernement et aux organisations publiques et non gouvernementales qui œuvrent pour l’effectivité de cette décision. La Plateforme se réjouit du discours prononcé par SEM Macky Sall, Président de la République, à sa sortie de la prière de la Korité, invitant les Sénégalais à s’approprier la mesure gouvernementale et à soutenir les actions de l’Etat.

La Plateforme fait écho à cet appel et invite les Sénégalais à faire bloc derrière le gouvernement pour lui apporter l’appui politique et la force sociale qui lui seront nécessaires pour neutraliser les pressions, chantages et toutes sortes d’actions des lobbies et groupuscules d’intérêt qui ne manqueront pas d’entrer en action pour faire échec à l’entreprise de l’Etat.

La présence massive de jeunes enfants sans protection, errant dans les rues des centres urbains du pays est la manifestation la plus tangible de l’échec de tous les gouvernements et de la société sénégalaise toute entière dans leur ambition de garantir protection et sauvegarde aux enfants et un accès égal et sans discrimination aux services les plus élémentaires que la République doit offrir aux citoyens, en particulier les plus jeunes, à savoir l’éduction, la santé, le logement, l’alimentation et la préservation de leur intégrité physique et psychique.

En mars 2013, neuf jeunes enfants innocents avaient péris, calcinés dans l’incendie de leur daara situé au cœur de la capitale Sénégalaise. L’atrocité de la mort de ces jeunes, qui avait interpellé toutes les consciences et fait du Sénégal la risée des peuples civilisés, avait amené le Président de la République à faire la Déclaration suivante:  «Nous allons intervenir et identifier les sites comme celui-ci, les fermer. Les enfants seront récupérés et remis, soit à leurs parents quand ils ont la possibilité de les garder, soit à l’Etat qui les gardera. Pour les enfants venus de la sous-région, nous prendrons des mesures, au besoin de concert avec les autorités de leurs pays, afin de les ramener chez eux». Son indignation n’avait été suivie d’aucun effet, si ce n’est un renoncement du gouvernement suite aux pressions de certains lobbies. Ce laxisme a contribué à favoriser le développement du phénomène  avec des hordes de talibés de plus en plus nombreux et de plus en plus jeunes dans nos rues.

C’est pourquoi la Plateforme Avenir « Senegaal bi ñu bëgg » invite le Gouvernement à faire en sorte que l’action entreprise ne soit pas un simple feu de paille destiné à s’attirer l’approbation des partenaires au développement et de la communauté internationale. Elle doit être portée par une volonté politique inébranlable du Président de la République pour mettre un terme définitif à l’exploitation immorale des enfants, exploitation rendue possible à la fois par la faillite de l’autorité de l’Etat, l’irresponsabilité et certains parents et la cupidité de certains réseaux incontrôlés utilisant la religion et l’enseignement coranique pour exercer leur commerce de la mendicité.

La Plateforme appelle par ailleurs le gouvernement à accélérer la mise en œuvre des politiques de modernisation des daaras et à mener l’opération de retrait des enfants avec des mesures d’accompagnement en terme de sensibilisation des parents et des maitres coraniques et de soutien aux structures d’accueil des enfants.

La Plateforme appelle en outre le gouvernement à s’inspirer des expériences heureuses et utiles des daaras dignes de ce nom qui sont installés à l’intérieur du pays et dirigés par des éducateurs légitimes inculquant aux enfants les valeurs sociales et religieuses les plus positives, dans des conditions de vie et d’apprentissage irréprochables.

La plateforme attire  l’attention des Sénégalais et Sénégalaises sur le fait que la distribution d’argent ou d’autres produits aux enfants dans les rues, sous la forme d’offrandes, quelles que soient les motivations qui sous-tendent ces actes, peut contribuer à entretenir la mendicité en alimentant les sources de revenus de ceux qui exploitent les enfants.

La Plateforme invite les Sénégalaises et Sénégalais qui souhaitent vraiment aider les enfants à cultiver la solidarité et l’action bénévole et désintéressée, le volontariat et le mécénat envers les daaras qui répondent aux objectifs de construction collective de la cité et de formation les enfants.

Fait à Dakar le 10 Juillet 2016

Le Secrétariat exécutif provisoire de la Plateforme”.

Dans la même rubrique...

Bourses universitaires : les allocations seront payées à partir du 2 juin

Actusen

Affaire Hissène Habré : les victimes réclament un début d’indemnisation 4 ans après sa condamnation

Actusen

Violence contre le boulanger Bassirou Seck : Amnesty Sénégal et la LSDH demandent au Parquet d’enquêter et de poursuivre les coupables

Actusen

Laissez un commentaire