News Société

Surpris dans un immeuble inhabité en train de fumer du chanvre : la jeune fille M. Ndour et ses amis écopent chacun d’un mois ferme

1 mois d’emprisonnement ferme est la peine que le tribunal des flagrants délits de Dakar a infligée à Martine Ndour et son gang. Poursuivis pour offre et cession de chanvre indien, ils ont fait face au juge pour répondre de leurs actes. Les co-prévenus de Martine avaient bénéficié d’une liberté provisoire. 

‘’Source A’’ avait donné l’information dans sa parution en début de semaine. Dans la soirée du 21 janvier passé, les éléments du Commissariat de Grand-Yoff ont arrêté 4 adolescents dont une fille. Ces derniers avaient été surpris dans une chambre d’un immeuble inhabité sis à Arafat en train de fumer l’herbe  prohibée. Il s’agit d’Ibou Sène, 20 ans, mécanicien de profession établi à Grand-Yoff ; de Saibe Diawara, 20 ans, d’Abdou Sané, 26 ans et de  Martine Ndour, une fille âgée de 20 hivernages, demeurant à Sacré-Cœur. Après leur audition par la Police, seule la fille a été retenue. Les autres avaient bénéficié d’une liberté provisoire.

Hier, Martine Ndour, élève en classe de Terminale au Cours privé ‘’Les pédagogues’’, s’est présentée à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour répondre des faits d’offre et cession de chanvre indien. Agée seulement de 19 ans, elle est déjà connue du service pour y avoir été pour coups et blessures volontaires.  Au prétoire, la prévenue a tout mis sur le dos de Korka qui s’est enfui lors de leur arrestation.

Martine Ndour est élève en classe de Terminale au Cours privé ‘’Les pédagogues’’

Selon Martine Ndour, le sac dans lequel se trouvait la drogue lui appartenait. Mais c’est son ami usager de la drogue, en cavale,  qui y a mis les cornets. «Je ne fume pas de chanvre indien. C’est Korka qui a introduit la drogue dans mon sac. Je le lui avais confié pour aller manger chez moi, après mon cours d’éducation physique et sportive. Quand je suis revenue, je les ai trouvés dans l’immeuble, où ils ont été arrêtés. C’est peu de temps après que les flics sont venus. Ils ont fouillé mon sac et y ont trouvé 28 cornets de chanvre indien», se lave-t-elle à grande eau.

Korka, qui aurait introduit la drogue dans le sac de Martine Ndour, est toujours en cavale

Ayant déclaré à l’enquête préliminaire que Korka est son petit ami et que la drogue était destinée à la vente, Martine Ndour a rejeté ces allégations devant le tribunal. «Korka et moi avons juste des amis en commun. Il n’est pas élève, mais il vient souvent jouer au basket avec les autres au terrain, où je l’ai connu», déclare-t-elle.

Pour la représentante du Ministère public, la culpabilité de la prévenue ne souffre d’aucune contestation. Car, dit-elle, c’est dans son propre sac que les 28 cornets ont été retrouvés. À cela, s’ajoute un passé pénal pour coups et blessures volontaires inscrit sur son casier judiciaire. A cet effet, la parquetière a demandé au tribunal que Martine soit coupable du délit d’offre et de cession et de la condamner à une peine d’emprisonnement de 2 ans ferme. Ce réquisitoire a provoqué une pénible émotion de la prévenue qui a abondamment pleuré dans la salle.

À en croire Me Domingo Dieng qui assurait la défense de Martine, sa cliente est en train de payer des pots qu’elle n’a pas cassés. Pour lui, l’unique coupable dans cette affaire c’est Korka, Martine n’est qu’une victime dans cette affaire.

Le tribunal, après délibéré, a disqualifié les faits initialement reprochés à Martine Ndour en détention de chanvre indien en vue de l’usage. Reconnus coupables du même chef, Martine et ses co-prévenus ont été condamnés  à un mois de prison ferme.

Adja Khoudia Thiam, Stagiaire-Actusen.sn

 

Dans la même rubrique...

Antoine Diome sur les manifestations : «force restera à la loi et toutes les dispositions seront prises pour qu’il n’y ait pas de débordements»

Actusen

Politique et droit ne font pas bon ménage

Actusen

Affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko : ce que le juge a imposé à la propriétaire du salon Ndeye Khady Ndiaye

Actusen

Laissez un commentaire