»Thiompal » à Biarritz ; Gorgorlu sous les eaux 

Par la magie d’un raccourci, on peut résumer la situation en quelques mots : ‘’Thiompal’’ se la coule douce, à Biarritz ; Gorgorlu sous les eaux boueuses de Ndoumbélane.

De Kaffrine à Matam, en passant  par Kaolack, Ndakaru, Touba…, les eaux ont pris le pouvoir. L’Onas, refusant de couler seul, se défausse sur l’Ageroute. Pour masquer les limites de l’assainissement.

Mais c’est ça aussi, à la mode ! Chez les gars de ‘’Salatul Ala Fatiha’’, on refuse de s’assumer, quand ça pique, grave. C’est pourquoi inutile d’en vouloir à Oumar Youm, le ministre du Transport, des Infrastructures terrestres et du désenclavement. Qui, incapable de trouver la clé à ses errements, dans le nombre d’accidents de la circulation qui ne cesse de culminer, a voulu faire porter le bonnet d’âne aux forces de défense et de sécurité.

Et, ne demandez surtout pas à ‘’Waccacca’’ d’endosser l’entière responsabilité de la métastase cancéreuse du pays. Parce qu’il pourrait vous rétorquer : je n’en étais pas informé.

Mame SAGAR (Billet-SourceA)

Laisser un commentaire