Le procès en appel du maire de Dakar et de ses co-inculpés se poursuit au Palais de justice. En effet, lors de son réquisitoire, le Procureur général Lansana Diaby a fait une déclaration.

D’après lui, la décision de la Cour de justice de la Cedeao doit s’appliquer à tous les Etats signataires. Des propos qui ont été diversement interprétées.

«Le débat est de savoir quelle conséquence en tirer. Le respect des décisions communautaires est la première leçon à tirer de cet arrêt. Il est important de voir qu’est-ce que cette Cour peut faire et ne peut pas faire. La Cour africaine des droits de l’Homme peut procéder à la libération immédiate si elle l’ordonne. Nous devons respecter cette décision communautaire. C’est à l’Etat de respecter cette décision», a-t-il déclaré.

Actusen.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here