L’un des co-accusés de l’imam Alioune Badara Ndao, Alpha Diallo a soutenu, ce matin, à la barre de la Chambre Criminelle de Dakar qu’il n’est pas membre de la cellule terroriste de Mouhamed Ndiaye. Poursuivi pour acte de terrorisme, menace de trouble à l’ordre public, blanchiment d’argent, apologie du terrorisme, l’accusé Alpha Diallo n’a pas reconnu les faits à lui reprochés.

Né en 1987, l’accusé est revenu sur les circonstances de son arrestation. Il a déclaré que c’est le 6 février 2016, alors qu’il revenait des cours particuliers d’Anglais et de Maths qu’ils dispensaient à des Sénégalais, qu’il a été intercepté par la police mauritanienne.

S’agissant de ses relations avec Mouhamed Ndiaye, Alpha Diallo a précisé devant le juge qu’il n’avait aucune affinité avec celui-ci. Toutefois, il a révélé que c’est le Sénégalais Saliou Fadiga qui serait mort en Libye, qui l’aurait présenté à Matar Diokhané. « C’était lorsque j’envisageais d’écrire un livre. On s’est rencontré deux fois et nos échanges tournaient autour de la grammaire arabe », a-t-il affirmé.

Maguette Ndao (Actusen.com)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here