La 8ème Conférence annuelle Africaine de la Comptabilité et de la Finance organisée par le Centre Africain d’Etudes Supérieures en Gestion (Cesag), en partenariat avec l’Association Africaine de la Comptabilité et de la Finance (Aafa) s’est tenue ce mercredi à Dakar.

Axée sur le thème «Gouvernance et soutenabilité du développement en Afrique», elle permet, selon le ministre en charge du Budget, «aux experts en comptabilité et en finance de développer des mécanismes et dispositifs pouvant contribuer à la lutte contre la corruption et ses délits connexes»

Birima Mangara qui a présidé la rencontre a ainsi demandé aux acteurs de redoubler d’efforts afin de trouver des remèdes scientifiques pour réduire la corruption qui, dit-il, est un fléau mondial.

“L’indice de perception de la corruption 2017, dont environ 23 sur 54 pays africains, soit 43%, se situent dans le dernier quartile des pays à forte prévalence de corruption”, indique-t-il.

Mansour SYLLA (Stagiaire-Actusen.sn)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here