Le Doyen des juges “déporte” le khalife de Dakar à Rebeuss, après sa prière de “guéwé”

Le maire de Dakar va passer sa première nuit en prison. En effet, convoqué par le Doyen des juges dans le cadre de l’affaire de la Caisse d’avance de sa Municipalité, Khalifa Sall est, finalement, placé sous mandat de dépôt.

C’est après la prière de “guéwé” (dernière prière de la nuit chez les musulmans) que le magistrat-instructeur a placé le maire socialiste.

L’ancien Percepteur, Mamadou Oumar Bocoum, placé sous contrôle judiciaire, le Chef de la Division financière, Yatma Diaw, l’Assistante Fatou Traoré, Amadou Moctar Diop, entre autres, ont subi le même sort que Mbaye Touré, le Directeur administratif et financier de la Mairie de Dakar.

Selon l’un des Avocats de Khalifa Sall, Me Ciré Clédor Ly, rien n’a été respecté dans le cadre des droits de l’homme.

Pour lui, il n’y a pas à fouiller loin dans nos mémoires pour comprendre que l’arrestation de l’édile de la capitale sénégalaise n’est ni plus ni moins que le fruit d’un acharnement politique.

 “55 mille personnes auraient dû défiler, ici, si toutes les personnes ayant bénéficié des fonds de la Caisse d’avance devaient être entendues par le juge instructeur, selon la robe noire.

Gaston MANSALY (Actusen.com)

Share Button

Laisser un commentaire