Les Warriors sans Curry, ça donne quoi ? Un triple-double de Kevin Durant !

Privés de Stephen Curry, touché à la cheville, les champions en titre ont confié les clés de l’attaque à Kevin Durant. Un premier test réussi avec les 35 points, 11 rebonds et 10 passes de l’ancien MVP. Et surtout la victoire en prime pour Golden State.

Kevin Durant a beau être un basketteur plus fort et plus complet que Stephen Curry (ça se discute), c’est bien le double-MVP qui est le joueur le plus important des Golden State Warriors. Tout part de lui et de sa capacité à maintenir la défense à son plus haut niveau de stress rien qu’en faisant acte de présence sur le parquet. C’est donc un challenge intéressant qui attendait les champions en titre cette nuit – mais aussi lors des deux semaines à venir. Victime d’une entorse à la cheville, Curry a manqué le match contre les Hornets et il sera absent plusieurs matches.

Quel visage les Californiens vont-ils montrer en son absence ? La rencontre de la soirée nous a donné un premier aperçu. Premier constat : KD n’a pas vraiment eu besoin de période d’adaptation pour reprendre le contrôle d’une équipe. Il avait été élu MVP (en 2014) au cours d’une saison où Russell Westbrook avait manqué plusieurs rencontres pour le Thunder. Il était alors au cœur du jeu d’Oklahoma City. Même principe cette nuit. Le match a dû lui rappeler quelques bons souvenirs de cette campagne. Maître à jouer de Golden State sur le parquet de Charlotte, Durant a tout simplement compilé un triple-double : 35 points, 11 rebonds et 10 passes.

C’est amusant d’avoir la possibilité d’être créatif sur le parquet, qu’il s’agisse d’envoyer une passe lobée à JaVale McGee ou de s’élever pour tirer après quelques dribbles. J’ai eu le sentiment que je pouvais puiser dans mon bagage technique cette nuit“, expliquait l’intéressé, ravi de profiter d’un nouveau rôle plus central au sein de l’attaque des Warriors.

Son passage dans la peau du principal playmaker a donc fonctionné à merveille contre un adversaire cependant bien plus faible et privé de son coach, Steve Clifford, écarté du banc de touche pour des raisons médicales. Les Warriors se sont rapidement mis à l’abri (15 points d’avance à la mi-temps) et ils n’ont pas été rejoints.

Ils l’ont donc logiquement emporté. Kevin Durant a désormais deux semaines pour profiter de son nouveau statut. Et pour se tester, aussi. Cette période sera importante pour l’équipe. Pour qu’elle réalise ce dont elle est capable sans Stephen Curry. Il y a des chances qu’elle en sorte grandie et donc encore plus forte.

Avec Eurosport.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here