Décidément, le président Macky Sall est plus que jamais déterminé à instaurer le parrainage, malgré les menaces de l’opposition.

En effet, selon lui, il est impératif de rationaliser les candidatures. Le chef de l’Etat qui rencontrait la communauté sénégalaise vivant au Togo, en marge de la Conférence extraordinaire des chefs d’Etat de la Cedeao, a souligné qu’en démocratie, tout le monde ne peut pas être sur le même pied. Comme dans le sports, dit-il, dans les colonnes de L’As dans sa parution de ce lundi, on ne peut pas se lever et intégrer la catégorie des poids lourds.

“On est prêt en tant qu’Exécutif après des discussions depuis juillet. On va tout changer avant juin, pour être en conformité  avec les directives de la Cedeao. Ils veulent bloquer l’élection, mais nous savons que gouverner c’est prévoir. On applique la loi de la démocratie”, a-t-il déclaré. Mieux, à l’en croire, si un candidat ne peut pas avoir 1%, il doit aller vaquer à autre chose ô plus sérieuse.

Actusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here