La pénurie d’eau qui sévit depuis des mois à Dakar et ses environs a atteint son paroxysme. En effet, même si le directeur de la Sones a affirmé, dernièrement, que la situation devait revenir à la normale au plus tard, le 20 juillet prochain, cela laisse perplexe, le responsable de Sos consommateur.

Me Massokhna Kane qui était l’invité de l’émission «Grand Jury» sur la Rfm suivie par Actusen.sn, a estimé qu’il est temps que les sénégalais se révoltent pour pousser l’Etat à se pencher sur cette situation qui tient en haleine plus d’un.

«Nous pensons que l’Etat n’a pas les moyens de régler cette pénurie avant le 20 juillet de cette année. Je n’y crois pas, j’espère que je me trompe. Le 20 juillet c’est bientôt, même pas deux semaines. Si jamais, le 20 juillet, avec la promesse ferme qui a été faite, la situation n’est pas réglée, ceux qui ont fait la promesse doivent se démettre. Les autorités qui ont fait cette promesse et qui ont fait naître cette espoir devaient avoir le courage de se démettre et de laisser la place aux autres. Quand on fait des promesses aussi grosse et qu’on n’a pas le courage de les respecter, l’honneur voudrait qu’on se démette», a-t-il insisté.

En effet, d’après l’avocat, il est temps que les populations se révoltent, pacifiquement. Ce, en montrant à l’Etat qu’elles ne peuvent pas, dit-il, «continuer à payer des factures d’eau qu’elles ne reçoivent pas».

Ousmane THIANE, (Stagiaire-Actusen.sn)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here