Oumi Bop, responsable Apr Grand Médine : “notre leader Diouf Sarr se rendra où il veut, quand il le voudra et comment il le souhaitera ; il n’a jamais revendiqué de statut de patron Apr du département de Dakar ; son seul tort est…”

Les troupes du maire de Yoff sortent de leur mutisme, pour siffler ce qu’elles appellent la fin de la récréation. En effet, leur mentor “criblé” de balles, ces derniers jours, par certains de ses camarades de l’Alliance  pour la République (Apr), les partisans d’Abdoulaye Diouf Sarr déclarent à qui veut les entendre que, désormais, ils répondront, oeil pour oeil, à tous ceux qui s’attaqueront à leur leader.

“Nous avons voulu être des militants responsables, en faisant profil bas, en dépit des nombreuses sorties virulentes et infondées de certains camarades de Parti contre notre responsable Abdoulaye Diouf Sarr, mais nous avons constaté, pour le condamner, que les contempteurs de notre leader ne faiblissent pas”, explique Oumou Bop, responsable Apr de Grand Médine.

Qui, tentant de jouer à se faire peur, avertit : “il ne sera plus question pour nous de laisser ceux qui s’en prennent, injustement, au maire Abdoulaye Diouf Sarr, continuer à s’adonner à ce jeu. Trop, c’est trop, et c’en est fini”. Car prévient Oumi Bop, “quiconque s’attaquera, à partir de maintenant, à lui (l’édile de Yoff), nous trouvera sur son chemin”.

“Le seul tort d’Abdoulaye Diouf Sarr”, selon Oumou Bop

Revenant sur le contrôle de l’Alliance pour la République dans le département de Dakar, objet d’un combat épique entre les ministres Abdoulaye Diouf Sarr, Amadou Ba et Yakham Mbaye, Oumou Bop se veut formelle : “notre responsable n’a jamais revendiqué un quelconque statut de patron de l’Apr du département de Dakar”, dit-elle.

Pour Oumi Bop, “le seul tort de Diouf Sarr est que quand tout le monde avait perdu les élections locales, Abdoulaye Diouf Sarr était le seul à avoir aidé le Parti à sauver la face à Dakar. Depuis lors, ses actes quotidiens tournent autour de comment faire pour massifier l’Apr. Maintenant, il est facile pour les uns et les autres qui n’ont pas de base affective de chercher vainement à lui mettre les bâtons dans les roues”.

“Notre leader Abdoulaye Diouf Sarr n’a jamais posé d’acte de nature à contrarier ou à défier qui que ce soit, encore moins le Président Macky Sall”

Quid de ceux qui croient dur comme fer qu’Abdoulaye Diouf Sarr défie le Président Macky Sall, en créant une liste en direction de l’élection des membres du haut Conseil des Collectivités Territoriales? Oumou Bop les catapulte dans les cordes en ces termes : “c’est un mauvais procès que ces gens-là font à notre responsable Abdoulaye Diouf Sarr. Car il n’a jamais posé d’acte de nature à contrarier ou à défier qui que ce soit, encore moins Macky Sall, Président de l’Apr et de la République”.

Et lorsque Jaraf Ndao, responsable Apr des Hlm, joue sur les nerfs du maire de Yoff, pour le sommer de ne plus remettre les pieds dans sa Commune, Oumou Bop s’étrangle, d’abord, de rire, avant de lui clouer le b…. “Chacun devait oser s’en prendre à lui, sauf Jaraf Ndao. Moi, je suis un témoin de l’histoire, je connais ses rapports avec Abdoulaye Diouf Sarr, qui l’a toujours couvé et soutenu, à chaque fois que Jaraf Ndao l’a sollicité”, soutient Oumou Bop.

D’ailleurs, fait-elle noter, “c’est pourquoi il devait remuer sa langue sept fois, avant de prononcer le nom d’Abdoulaye Diouf Sarr, dont le seul tort est d’être assez généreux envers des gens, qui, malheureusement, sont capables de dire du mal de lui. Mais je vous assure que Jaraf Ndao doit se taire et se terrer, quand certains parlent du ministre Diouf Sarr”

“Jaraf Ndao doit se taire et se terrer, à défaut de remuer sept fois sa langue, avant de prononcer le nom de notre leader, car…”

Maintenant, dit Oumou Bop, “je voudrais attirer l’attention de tous nos camarades de l’Apr, que le ministre-maire Abdoulaye Diouf Sarr n’a pas de sens interdit dans le Sénégal, encore moins dans le département de Dakar. Il se rendra où il veut, quand il le voudra et comment il le souhaitera, à chaque fois que l’envie l’en démangera. Et pour cela, il n’en demandera la permission à personne, à personne je dis bien”.

“D’ici à 2019, Abdoulaye Diouf Sarr se rendra où il veut, quand il le voudra et comment il le souhaitera, à chaque fois que l’envie l’en démangera”

A en croire la responsable Apr de Grand Médine, “d’ici à la Présidentielle de 2019, le maire de Yoff se rendra n’importe où, lorsque son devoir de massifier le Parti le lui dictera. Mieux, s’il souhaite se rendre à nouveau aux Hlm, Abdoulaye Diouf Sarr le fera, sans que rien ne puisse lui arriver”. Jaraf Ndao et ses partisans de l’Apr des Hlm sauront apprécier cette mise en garde de leur soeur de Parti.

Actusen.com

Share Button

2 Comments

  • Vous m’excusez les lecteurs oumi Boop Ya meuneu fene diouf sarr bila yoni ci média yi pour gua wa neko bou feke kou gueum yalla jeu gneuw hlm tekeu kamine watte wakhne dakh jaraf meusnako demande bene service personnel jaraf sokhlowoul alalou Kene te l’I Guay degueu diouf sarr palassou Macky sall la sokhla bayil siborou bi

  • Ndeyesane yeugo li khew diarraf amoul louko diouf sarr defaloul. Tow yakoy wakh mais diarraf mom khamna

Laisser un commentaire