Pour protester contre les pénibles conditions des travailleurs : Penda Mbow ira devant la porte du Président, avec une pancarte

A l’approche des joutes électorales de juillet prochain, nombreux sont les gens qui s’expriment sur la pléthore des listes. Et, comme toujours, les mêmes constats. A ceux-là, s’ajoute Penda Mbow.

La représentante du président de la République auprès de l’Organisation internationale de la francophonie, sur les ondes de la Rfm ce matin, au détour de l’émission Grand jury, suivie par Actusen.com a, en partant de la ‘‘personnalisation des partis politiques’’ et des crises au sein d’elles-mêmes, exprimé sa profonde déception sur la question.

En effet, selon Penda Mbow, les conséquences, qui en découleront, seront notoires. Prédisant un faible taux de participation et pire, une abstention des électeurs, l’Histotrienne craint aussi une détérioration de la politique au Sénégal, qui à l’en croire, ‘‘perd de plus en plus ses lettres de noblesse’’.

Par ailleurs, elle dénonce l‘absence de dialogue entre l’Etat et l’opposition politique sénégalaise. Dissertant ainsi sur les questions sociales, Penda Mbow s’est indignée des conditions pénibles des travailleurs à la retraite, des revendications du Saes, entre autres. «J’irais devant la porte du Président, avec ma pancarte», a-t-elle promis, pour  apaiser les tensions en sa qualité de ministre.

Ousmane THIANE, Stagiaire (Actusen.com)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here