Billet News

A Ndoumbélane, le préfet de la France joue bien son rôle

Si cela ne dépendait que des chefs d’Etat africains, Emmanuel Macron et sa dulcinée Brigitte passeraient toute l’année à visiter des îles et aller au Cinéma. Mais malheureusement pour ce beau couple, symbole de l’existence de l’amour, les gilets jaunes et les organisations syndicales ne se laissent ni faire, ni distraire.

Chez Marianne, le peuple veille au grain et ceux qui défendent ses intérêts sont adulés et respectés. Les anciens Premiers ministres ne demandent pas non plus que les manifestations soient réprimées.

Pendant ce temps, à Ndoumbélane, on n’aime ni les opposants, ni la société civile, encore moins les activistes. Pour ces derniers, il suffit tout simplement de diriger ses missiles vers l’hexagone, pour avoir un billet direct pour la prison ou au pire se faire expulser du pays comme un mal propre. A Ndoumbélane, le préfet de la France joue très bien son rôle.

Maam Sagar

Dans la même rubrique...

Fin progressive du confinement : quels scénarios pour éviter un retour du coronavirus ?

Actusen

2 avril 2019: il y a un an, Abdelaziz Bouteflika quittait la présidence de l’Algérie

Actusen

Philippines: le président Rodrigo Duterte donne ordre de “tuer” les contrevenants du confinement

Actusen

Laissez un commentaire