A LA UNE News Société

Agression de MNF : «le début du mois de mars est marqué par cet acte lâche et abject» (les femmes juristes)

L’Association des juristes sénégalaise (Ajs) constate, dans un communiqué, que ce début du mois de mars, généralement dédié à la femme, soit tristement marqué par cette agression lâche et abjecte de Maimouna Ndour Faye, directrice générale de la chaîne 7Tv. «L’Ajs condamne fermement cette tentative de meurtre, aboutissement de toute une série d’injures et de menaces de mort, dont la motivation est d’empêcher Maimouna Ndour Faye d’exercer son droit fondamental de liberté d’expression», lit-on dans la note. L’Ajs renouvelle également son inquiétude de noter que les violences faites aux femmes restent banalisées. «Cette violation constante de leurs droits à la dignité et intégrité physique les empêchent de participer pleinement au développement de leur pays», lit-on dans la note.

Ajs exige des autorités compétentes que des enquêtes soient menées sur toutes les violences des droits humains qui ont eu lieu ces derniers temps, sur les violences et arrestations arbitraires commises par les forces de défense et de sécurité. Justice doit être rendue à Maimouna Ndour Faye, à Absa Hanne et à toutes les autres victimes de ces violations injustifiables. Fidèle à ses principes, l’Ajs veillera, alertera et interviendra avec vigueur chaque fois que les droits humains en général et ceux des femmes et des enfants, en particulier seront bafoués», souligne le communiqué.

Actusen.sn

Dans la même rubrique...

Emigration irrégulière : la gendarmerie de Nianing interpelle 7 candidats et 2 organisateurs 

Actusen

Enseignement supérieur : Abdourahmane Diouf fixe ses priorités pour la stabilisation de l’année académique et le financement de la recherche et de l’innovation

Actusen

Abdourahmane Diouf aux étudiants  : «ils ont un ministre qui comprend l’utilité académique et sociale de la bourse et qui travaillera à ce que cette bourse soit payée à temps»

Actusen

Laissez un commentaire