Assemblée nationale : Déthié Fall demande à Moustapha Niass de « doter » les députés d’un appareil de test de lucidité

Le marathon budgétaire continue son chemin à l’Assemblée nationale. Les parlementaires recevaient aujourd’hui le ministre de l’intérieur Aly Ngouille Ndiaye à l’hémicycle et c’est l’occasion pour l’honorable député Déthié Fall de Rewmi de tirer sur le ministre de l’intérieur.
Prenant la parole, le vice-président du parti Rewmi a d’emblée raillé la présidente de séance de « doter » les députés  d’un appareil de test de lucidité qu’il dénomme  » lucidomètre » pour les calmer puisque la majorité leur taxe souvent de manquer de lucidité.
Sur la même lancée, le parlementaire fustige les pratiques peu orthodoxes au sein de l’hémicycle dans la répartition des orateurs et des temps de paroles des parlementaires, car selon lui « il est inadmissible que certains députés de l’opposition lèvent leur main en premier et se font renvoyer en dernière position sur la liste des orateurs ».
Poursuivant, Déthié Fall a affirmé devant le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye que ce sont les interdictions qui encouragent les défiances. Il a, en ce sens, fustigé l’arrêté Ousmane Ngom qu’il qualifie de « recul démocratique et d’entorse grave à  l’exercice des libertés individuelles et collectives garanties par la constitution du Sénégal ». Profitant de cette tribune, il a exigé la libération sans conditions du Dr Babacar Diop et de Guy Marius Sagna, arrêtés, vendredi dernier devant le palais de la République, pendant une manifestation pacifique contre la hausse du prix de l’électricité.
S’adressant toujours au ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, Déthié Fall enfonce le clou cette fois-ci en l’attaquant ouvertement sur l’organisation défaillante de la dernière présidentielle et  sur ce qu’il qualifie de « victoire technique » du président Macky Sall. A l’en croire, Aly Ngouille Ndiaye n’a pas organisé des élections libres et transparentes mais il a plutôt procédé à de « l’ingénierie électorale ».
Déthié Fall a réitéré au ministre de l’intérieur une veille doléance de l’opposition consistant à confier l’organisation des élections à une personnalité neutre et consensuelle. Pour finir sur le chapitre des élections, le parlementaire Déthié Fall, sur un ton humoristique, a accablé le ministre de l’intérieur en ces termes » Kou élection présidentielle raay, so guissé borom kopati bou marron ak boubou bou bleu bo dawoul Wara Wouty Pekhé ».
Pour finir son speech, le parlementaire a adressé des félicitations et des encouragements au Général Seck du Groupement des sapeurs-pompiers et demande à l’état de leur doter de moyens d’intervention logistiques comme les hélicoptères par rapport à leur importante mission de veille et de sécurisation des personnes et des biens mais également à l’endroit de la police nationale.
Pour exemple le député dit que du haut du pont de Nord Foire, on est à moins de 2km de l’aéroport Leopold Sédar Senghor, à moins de 2km du dernier pont de la VDN qui mène vers l’université Cheikh Anta Diop, à moins de 2km de Diamalaye et 3 grands chantiers sont ouverts sur ces axes occasionnant de grands embouteillages. S’il y’a catastrophe ce qu’on ne souhaite pas, les Sapeurs Pompiers malgré leur technicité n’ont pas d’hélicoptères pour
secourir les populations.
Actusen.sn

leave a reply