A LA UNE News Société

Covid-19 au Sénégal  : le directeur du Cous, Alioune Badara Ly fait le bilan des trois vagues de contaminations

Le Directeur du Centre des opérations d’urgences sanitaires (Cous) a dressé, ce lundi, un bilan des trois vagues de Covid-19 qui ont frappé le Sénégal depuis la présence du virus dans le pays. Alioune Badara Ly qui intervenait, lors du point quotidien de l’évolution de la pandémie du ministère de la Santé et de l’Action sociale a fait une analyse avec des chiffres détaillés.

«La première vague a duré de mars à novembre 2020, soit 9 mois au cours desquels 16 107 cas de Covid-19 ont été enregistrés et 333 décès répertoriés. Il faut noter que pendant cette période, on n’a pas eu à identifier dans le pays de variants dits préoccupants parmi les 4 reconnus et signalés par l’Organisation mondiale de la santé (Oms)», a expliqué le successeur de Abdoulaye Bousso.

Pour la deuxième vague, qui a duré 6 mois (décembre 2020 à mars 2021), ajoute Alioune Badara Ly, 25 326 cas de Covid-19 et 807 décès ont été enregistrés. «Il faut remarquer qu’à ce stade-là, lors de cette deuxième vague, le variant Alpha a été identifié», a-t-il dit.

Une tendance baissière depuis 6 semaines constatée malgré la virulence du variant Delta

Concernant la troisième vague, Docteur Ly explique que celle-ci a débuté mi-mai et s’est consolidée en juin 2021. «Entre juin et 31 août 2021, nous avons eu à constater 31 484 cas et 634 cas de décès ont été notés. Comparée à la première vague (16 107 cas), la troisième vague a causé plus de 15 380 cas  de Covid-19 et 6 161 cas par rapport à la deuxième vague. Pourtant elle n’a duré que 3 mois. Mais, ceci se justifie par la forte circulation du variant Delta», a-t-il fait savoir.

Le directeur du Cous de renseigner que malgré la virulence du variant Delta, une tendance baissière a été constatée depuis 6 semaines. «En effet, les nouvelles contaminations sont passées de 5 639 cas durant la semaine du 26 juillet à 273 cas la semaine dernière. Successivement, nous sommes passés de 5 630 cas le 26 juillet à 4 442 cas la semaine du 2 août, puis à 2 842 cas la semaine du 9 août, puis à 1 161 la semaine du 16 août, à 738 la semaine du 23 août, à 474 cas la semaine du 30 août et à 273 cas la semaine dernière», a détaillé Dr Ly.

Diminution des cas graves depuis 4 semaines et une baisse importante des cas de décès

Cette baisse des cas concerne également les patients admis en réanimation. «Le constat est le même pour les cas graves. Ils ont diminué depuis 4 semaines. Le nombre de cas graves en moyenne dans les Centres de traitement des épidémies (Cte) cumulé sur une semaine est passé successivement de 61 cas, puis 52, puis à 42, puis à 32 et la semaine dernière à 22, soit une diminution de 10 cas. Ce qui représente en termes de taux de diminution 45,5% entre les deux dernières semaines écoulées», se félicite-t-il.

Les cas de décès également ont fortement baissé. «Depuis deux semaines, le nombre hebdomadaire de décès commence à baisser progressivement. Entre les deux dernières semaines (la semaine du 6 septembre et la semaine dernière) on a eu à enregistrer 25 décès, comparé à la semaine d’avant où nous avions eu à noter 48 décès. Soit une baisse de deux fois le nombre de décès enregistrés au cours de ces dernières semaines», a-t-il déclaré.

Face à cette situation qui montre une baisse globale, le directeur du Cous insiste toujours sur les mesures barrières. «Nous sommes dans une tendance baissière solide. Cependant, nous ne devons pas crier victoire trop tôt. Le virus est encore parmi nous et nous devons continuer et renforcer le respect des gestes barrières», préconise-t-il.

Mansour SYLLA (Actusen.sn)

Dans la même rubrique...

Magal 2021 : la Police établit son quartier général à Touba avec 2570 hommes

Actusen

Magal Touba : 596 personnes déjà arrêtées pour des infractions diverses

Actusen

Covid-19 au Sénégal : 1 nouveau décès, 11 cas graves et 13 nouvelles infections

Actusen

Laissez un commentaire