Actualité News

DECLARATION SUR LA SITUATION EN PALESTINE (MOUVEMENT DE LA REFORME POUR LE DEVELOPPEMENT SOCIAL)

Lors de son message à l’occasion de la fête de Korité, Eid Al Fitr 2021, le Président de la République Macky Sall, a fait le choix de mettre dos-à-dos l’État d’Israël et le peuple palestinien, dans le conflit qui les oppose, depuis maintenant soixante-treize (73) ans, 15 mai 1948 – 15 mai 2021; il a bien pris soin de ménager Israël, en évitant toute dénonciation ou condamnation.

Ce discours semble annoncer un changement de cap du gouvernement du Sénégal dans sa position, d’habitude affichée, de soutien au peuple Palestinien martyr ; une position de neutralité qui met au même pied L’AGRESSEUR et L’AGRESSÉ, privilégiant ainsi les quelques intérêts que notre pays pourrait encore tirer de nos relations avec Israël. En choisissant cette posture, le Président de la République Macky Sall se met en rupture de ban avec son peuple ; en effet le peuple sénégalais n’a jamais varié dans son soutien agissant au peuple palestinien, victime d’une agression perpétuelle et inacceptable. Notre peuple est digne et ne saurait mettre en avant “l’aumône” d’un pays tiers, celui d’Israël, au détriment du soutien au droit à l’existence et à la vie d’un autre peuple, celui de Palestine en l’occurrence.

Le Mouvement de la réforme pour le développement social (MRDS), en harmonie avec son peuple, se démarque de la position du gouvernement du Sénégal et condamne énergiquement le banditisme négationniste de l’État d’Israël qui ne cesse de faire couler le sang du peuple palestinien et de réduire son territoire à une portion congrue, pour le rêve fou et chimérique du Grand-Israël.

Le MRDS manifeste, au peuple frère de Palestine, toute sa solidarité. Le MRDS se joint à l’appel de l’Ambassadeur de la Palestine au Sénégal pour un boycott massif des produits israéliens dans notre pays et partout dans la Oummah islamique ; cet appel s’adresse aussi à tous les citoyens du monde épris de liberté, de justice et de paix ; Le MRDS exige du gouvernement du Sénégal, pour rester en phase avec son peuple, la rupture de nos relations diplomatiques avec Israël.

Par ailleurs, le MRDS appelle les Nations unies à aller au-delà des résolutions de condamnation, du reste jamais appliquées, pour envisager d’intervenir sur le terrain, comme elles l’ont fait dans beaucoup d’autres zones de conflit, afin de mettre fin à l’impunité de l’État d’Israël et soulager le peuple meurtri de Palestine.

Dakar, le 17 mai 2021.
Pour le Bureau Exécutif National
Dr Mohamed Sall SG MRDS

Dans la même rubrique...

Société d’exploitation de carrière du Sénégal : 250 millions F Cfa volés

Actusen

‘’Enlèvement’’ de Khadidiatou Fall à Guédiawaye : la piste d’une disparition volontaire

Actusen

Horrible à Joal : un pêcheur transforme sa fille de 13 ans en objet sexuel

Actusen

Laissez un commentaire