A LA UNE News Politique

Désignation de Bassirou Diomaye Faye comme plan B : voici la réaction des 4 autres candidats de l’ex-Pastef

Dans la déclaration commune des candidats à la candidature, Birame Souleye Diop Guy Marius Sagna, Abass Fall et El Malick Ndiaye indiquent qu’ils sont à la phase 2 de leur plan. C’est en réponse, disent-ils aux stratégies du régime, qu’ils ont décidé de lancer, à compter de ce lundi 20 novembre 2023, la campagne de parrainage du projet en faveur du candidat Bassirou Diomaye Faye. «Ce parrainage doit être exceptionnel à tous points de vue, sur le plan quantitatif comme qualitatif. C’est pourquoi nous sollicitons le sens du sacrifice de chacun d’entre vous, le don de soi pour la patrie. Allez massivement à la rencontre de nos collecteurs et parrainez le candidat Bassirou Diomaye Faye, car cela revient à parrainer le président Ousmane Sonko, ce qui est le souhait de millions d’entre vous. Nous voulons donc des centaines de milliers, voire des millions de signatures, propres, exclusives de tout doublon», signalent ces candidats qui se sont désistés.

A qui veut l’entendre, ils précisent : «Chers compatriotes, faire parrainer le candidat Bassirou Diomaye Faye ne signifie nullement une abdication quant à la candidature du Président Ousmane Sonko. Tout le monde le connaît assez pour savoir que jusqu’à son dernier souffle, il se battra sans compromission. Faire parrainer le candidat Bassirou Diomaye Faye, c’est faire échec à la stratégie du pourrissement du régime et lancer une des multiples cartes de notre projet dans la course». Au moment où nous nous adressons à vous, ajoutent dans la foulée, «la candidature du Président Ousmane Sonko n’est toujours pas écartée, malgré toute l’armada juridico-administrative mise en place par le régime de Macky Sall. Ses excellents avocats poseront tous les actes nécessaires à tous les niveaux juridictionnels les heures et jours à venir ». Ils tiennent ainsi à préciser «qu’avec les autres formes de parrainages (par les élus), nous gardons notre capacité de parrainer sa propre candidature et de parrainer d’autres candidats jusqu’au jour même des dépôts».

Actusen.sn

Dans la même rubrique...

Mise en place d’une confédération africaine : Me Diagne vice-president du comité national de gestion des courses hippiques parle des objectifs

Actusen

Loi criminalisant l’homosexualité : Thierno Bocoum met la pression sur le gouvernement de Diomaye Faye 

Actusen

«L’homosexualité est tolérée au Sénégal» : Ousmane Sonko immole encore la vérité (Par Moustapha Diakhaté)

Actusen

Laissez un commentaire