News Société UNE

Détérioration des relations Gouvernement-Syndicats du G7, en dépit du monitoring du protocole d’accord du 30 avril 2018 : Les ministres coupables

SourceA dans sa parution de ce vendredi, évoque la détérioration des relations entre le Gouvernement et les syndicats du G7 constatée en dépit du monitoring du protocole d’accord du 30 avril 2018.

Selon nos confrères, le président de la République a intérêt à tirer les oreilles à quatre de ses ministres s’il veut éviter que Dr Cheikh Kanté, qui assure le monitoring du protocole d’accord du 30 avril 2018, ne finisse par voir son énergie fondre comme beurre au soleil.

Il s’agit du Ministère en charge des Finances et du Budget, de celui de l’Urbanisme et du Ministère de la Fonction publique. Mariama Sarr, Abdoulaye Daouda Diallo, Abdou Karim Fofana, Mamadou Talla pour ne pas les citer nommément, ont chacun, en ce qui les concerne, une part de responsabilité dans la panne sèche constatée dans la confiance entre Etat-G7. Ces derniers, par leurs errements ou immobilismes, retiennent encore les syndicalistes dans la rue, loin des classes, révèle SourceA.

Actusen.sn

Dans la même rubrique...

Gestion de la crise sanitaire dans les écoles, déficit de tables-bancs et d’enseignants, non-respect des accords signés… : le Cusems met à nu les incohérences des autorités  

Actusen

Violence et maltraitance sur ses élèves : Ibrahima Dieng, maître coranique condamné par le tribunal de Diourbel

Actusen

Non-respect du protocole d’accords : Les ex-contractuels de la Senelec exigent l’audit de gestion des ressources humaines de Papa Demba Biteye

Actusen

Laissez un commentaire