ACTUSEN
A LA UNEInternationalNewsSociété

Détournement de mineure : un mécanicien engrosse une fille de 14 ans et refuse la paternité

L’annonce de la grossesse de sa fille a été comme un coup de massue pour la dame M. Goudiaby. Alors que son état de santé ne cessait de se détériorer, elle décide de l’amener à l’hôpital Abass Ndao pour connaître les raisons. Mais sa surprise fut énorme quand le médecin lui apprend que la jeune fille S. Sagna, âgée seulement de 14 ans, était en état de grossesse. M. Goudiaby qui ne connaissait pas qui fréquentait sa fille a interrogé cette dernière. C’est ainsi qu’elle lui révèle avoir contracté la grossesse des œuvres de Mouhamed Touré. Désemparée, elle porte plainte contre celui-ci.

Âgé de 20 ans, le mis en cause est un mécanicien demeurant à Fass. Devant les enquêteurs, il reconnaissait être le petit ami de S. Sagna mais dit ne pas se souvenir avoir couché avec elle. Inculpé pour détournement de mineur sans fraude ni violence, il faisait face, ce mercredi, au juge du tribunal d’instance des flagrants délits de Dakar. Au prétoire, Mouhamed a varié dans ses déclarations en avouant avoir entretenu avec la jeune fille des rapport sexuels.

Mais, conteste être le père de l’enfant qu’elle a mis au monde. «On sortait ensemble mais je ne l’ai conduit nulle part. On se voyait à 18h après mon travail. On a eu des rapports sexuels mais je ne suis pas le père de l’enfant», soutient-il. À l’en croire, S. Sagna lui avait dit qu’ils étaient de la même génération et c’est pour cela qu’il croyait qu’il pouvait sortir avec elle.

Élève en classe de 4ème, la victime a fait savoir que le prévenu et elle se retrouvaient à chaque fois qu’elle terminait ses cours. «C’est moi qui partais le retrouver dans une chambre. On faisait des rapports sexuels et il ne m’a jamais forcé ni violenté. C’est à chaque fois que je terminais les cours que je me rendais chez lui. Il était le premier à m’aborder», confesse-t-elle. Partie civile dans cette affaire, la mère de la victime explique qu’elle n’avait pas le contrôle total sur sa fille car elle avait l’habitude d’être au travail jusqu’au soir.

Dans ses observations, le délégué du procureur a révélé qu’après l’accouchement, l’enfant a été adopté parce que S. Sagna et sa mère étaient confrontées à des difficultés financières. «En l’espèce, il n’est pas contesté que la victime est née le 25 décembre 2008. Elle se déplaçait pour aller là-bas sur invitation de son copain». À cet effet, le substitut du procureur a estimé qu’il faut déclarer Mouhamed Touré coupable du délit de détournement de mineur. Quant à la répression, il s’en est rapporté à la sagesse du tribunal.

Conseil de la défense, Me Baba Diop a sollicité une application bienveillante de la loi pénale. L’affaire est mise en délibéré au 28 novembre prochain.

Adja Khoudia THIAM (Actusen.sn)

Related posts

Le Forum du justiciable se félicite de la nouvelle circulaire de la politique pénale générale, signée par Ismaila Madior Fall

Reprise du dialogue politique : les modalités fixées demain mercredi

Actusen

Dernière minute : Affrontements entre étudiants et forces de l’ordre sur l’Avenue Cheikh Anta Diop

Leave a Comment