ACTUSEN
A LA UNENewsPolitique

Face à l’opposition qui désavoue Antoine Diome pour l’organisation de la présidentielle : Amadou Ba promet une élection libre et transparente quelle que soit l’autorité

L’Etat va-t-il satisfaire la demande de l’opposition qui veut une personne neutre pour organiser l’élection présidentielle ? En tout, le Premier ministre Amadou Ba n’a voulu donner aucune réponse. Interpellé sur la question par les députés de l’opposition, le chef du gouvernement s’est contenté d’assurer que ces joutes vont se tenir selon les règles de l’art quelle que soit la personne à la tête dudit ministère. Il a aussi précisé que toutes les candidatures validées par le Conseil constitutionnel y participeront.

«Ce pays est organisé et les responsabilités sont partagées. Concernant le processus électoral, les responsabilités sont partagées entre le ministère de l’intérieur et la justice. Mais au- delà de la personne, il y a des règles qui organisent le processus. J’avais dit en 2017 que les élections se passeront sans problème et le lendemain tout le monde ira au travail et c’est ce qui s’est passé jusqu’en 2022. Je veux vous rassurer, on a commencé le processus et quelle que soit la personne qui sera à la tête du ministère de l’Intérieur ou de la justice ou à la primature, le processus ira jusqu’au bout et les élections se dérouleront selon les règles de l’art», a dit le chef du gouvernement.

Actusen.sn

Related posts

Dialogue national : la Commission politique assure de ses «très bonnes relations» avec Famara Ibrahima Sagna

Présidentielle 2019: Hadjibou Soumaré décroche un ancien ministre

A l’état-civil, il s’appelle Abdoulaye Wilane : mais à la Mairie de Mermoz-Sacré-coeur, c’est « répondeur automatique et perroquet de service »

Leave a Comment