A LA UNE News Société

Face aux ministres concernés par le système éducatif : les directives de Amadou Ba pour un climat apaisé dans le secteur de l’éducation

Lors d’un conseil interministériel consacré, ce vendredi à la rentrée scolaire 2022-2023, auquel ont pris part plusieurs ministres, des leaders de syndicats d’enseignants et d’associations de parents d’élèves, le premier ministre, Amadou Ba a demandé aux autorités concernées par le secteur de l’éducation de prendre les mesures nécessaires pour renforcer le dialogue et la concertation avec les acteurs éducatifs. «J’engage le ministre de l’éducation nationale en rapport avec le ministre chargé de la fonction publique du travail et du haut conseil du dialogue social à prendre les mesures nécessaires pour renforcer le dialogue et la concertation avec tous les acteurs et assurer le suivi de la mise en œuvre des accords avec les syndicats d’enseignants», a plaidé le chef du gouvernement. Amadou Ba engage également le ministère de l’Economie des Finances et du budget, le ministère de l’économie, le ministère des collectivités territoriales, le ministère de l’artisanat à définir et mettre en œuvre des stratégies pour l’achèvement des travaux scolaires.

Il engage aussi le ministère de l’éducation nationale en relation au ministère de la formation professionnelle de l’apprentissage et de l’insertion, le ministère chargé de l’emploi à faire son nécessaire pour l’orientation des 30% d’élèves issus du cycle fondamentales dans la formation professionnelle. «J’engage le ministère de l’Education nationale en relation avec le ministère de l’Enseignement supérieur à poursuivre et renforcer la promotion de l’enseignement des mathématiques, des sciences et techniques», indique-t-il «J’engage le ministère de l’éducation nationale à poursuivre la mise en œuvre du plan de renforcement des capacités permettant le développement professionnelle et personnelle tout au long de la carrière des personnels de l’enseignement et administratif», souligne-t-il.

Amadou Ba exhorte le ministère en charge de l’Urbanisme de veiller à la construction et la réhabilitation et à la mise en dispositions des sites pour le compte des formations professionnelles. Il engage le ministère en charge de l’eau et de l’assainissement en rapport avec le ministère de l’intérieur à accélérer les mesures de libérations des écoles inondées, à améliorer les niveaux de couvertures des écoles et accès aux toilettes dans les écoles et établissements. Le chef du gouvernement demande au ministère en charge de la santé, au ministère en charge du cadre de vie et l’hygiène publique, au ministère en charge de la jeunesse notamment les services civiques nationaux d’instruire les services techniques compétents pour assurer la sécurité sanitaire dans les écoles et assurer un suivi permanent des élèves porteur de maladies non transmissibles. Il termine pour inviter le ministre chargé de la fonction publique en rapport avec le ministre en charge des finances et le secrétariat général du gouvernement à veiller à accélérer la régularisation et la production et l’enregistrement des actes d’avancement des personnels de l’éducation.

Actusen.sn 

Dans la même rubrique...

Polémique sur le Ter, Abdou Karim Fofana clôt le débat : «le Sénégal est propriétaire entièrement et exclusivement du Ter»

Actusen

Incendie à Touba : des cantines consumées au marchés Ocass

Actusen

Ziarra annuelle de la famille omarienne : Aida Mbodj salue le message de paix du khalife

Actusen

Laissez un commentaire