A LA UNE News Société

Interrogé pendant plus de 5 heures à la Sûreté urbaine : El Hadji Malick Ndiaye de Pastef nie avoir accusé la Bip dans l’affaire Sonko

El Malick Ndiaye de Pastef a été placé, hier en garde à vue pour diffusion de fausses nouvelles de nature à jeter le discrédit sur les institutions. Interrogé pendant plus de 5 heures à la Sûreté urbaine, indique ‘Les Echos’’ dans sa parution de ce jeudi, il dit n’avoir jamais accusé la police d’avoir aspergé Ousmane Sonko d’une substance pour attenter à sa vie. El Malick Ndiaye dit avoir juste accusé ‘’un individu qui était habillé de la même façon que la Bip’’. Ce qui fait dire à nos confrères que le responsable du parti Pastef à Dahra Djoloff risque d’être déféré.

Actusen.sn   

Dans la même rubrique...

Entretien exclusif avec Alioune Dione, ministre de la microfinance de l’économie solidaire et sociale

Actusen

Entretien avec Boy Niang : «Dinaa Khékh akk Reug Reug, damaa am fouma djeum…Sama combat ak Mod’Lo…»

Actusen

Les cadres de l’Apr haussent le ton : “il faut libérer le président Diomaye de l’emprise de Sonko”

Actusen

Laissez un commentaire