Billet News

L’arbitrage de «Thiompal»

Pendant que les cas de coronavirus et de décès dus à cette maladie augmentent, de jour en jour, «Thiompal» a décidé de lever, finalement, l’état d’urgence et le couvre-feu, qui ne servaient, d’ailleurs, plus à rien. Il justifie son choix par le fait que, d’après ses dernières évaluations, «notre taux de croissance économique passerait de 6,8% à 1,1%, voire moins».

Pire, dit Sa Majesté, «plusieurs secteurs de l’économie comme les transports aériens, le tourisme, l’hôtellerie, la restauration, la culture et les loisirs, l’artisanat et le commerce de produits agricoles, sont à l’arrêt, ou au ralenti».

Partant de ce constat, «Waccacca» a fixé un nouveau défi pour les habitants de Ndoumbélane. Il s’agit, pour lui, de «lutter pour préserver nos vies et notre santé, et reprendre toutes nos activités productives pour remettre pleinement notre économie en marche. De la même manière que nous ne pouvons pas laisser au virus nos vies et notre santé, nous ne pouvons, non plus, lui laisser la vie et la santé de notre économie».

Ainsi, il apparaît, clairement, que, maintenant, «Mor Ndajee» est plus préoccupé à sauver la vie de l’économie qu’à empêcher la Covid-19 de faire des victimes parmi ses concitoyens. Mais, bon, ça se comprend. Car, dans ce merveilleux bled qu’est “Sunugaal”, toutes les mesures sont permises, fussent-elles les plus impopulaires. Ici, il est interdit d’interdire.

Mame Sagaar (Billet SourceA)

Dans la même rubrique...

Plainte : Me Moussa Diop poursuit Barthélémy Diaz pour «diffamations» et lui réclame 500 millions F cfa   

Actusen

Attention au syndrome malien !

Actusen

Catapulté dans les cordes par les travailleurs en colère contre sa gestion et une dizaine d’agents infectés par la Covid-19 : horizon bouché pour Pape Demba Bitèye

Actusen

Laissez un commentaire