Billet News

Le revers de la médaille

Après l’interpellation de Birame Souleye Diop, de son épouse Patricia, d’Abass Fall…, ainsi que de la vingtaine de jeunes placés sous mandat de dépôt, suite aux violentes émeutes du 8 février dernier, c’est au tour d’Assane Diouf et de Guy Marius Sagna d’être cueillis. Pendant que Clédor Sène était activement recherché, avant d’être arrêté par la suite, un peu plus tard dans la nuit de ce lundi.

Et, à ce rythme, les Sonko’s boys pourraient ne plus être rencontrés dans la circulation à Ndakaru. Sans compter le fait que leur leader pourrait, à son tour, on a bien utilisé le conditionnel, rejoindre les siens en taule, si le juge d’instruction l’inculpait.

Mais le principal enseignement qu’on puisse tirer des mille et une arrestations notées dans les rangs des ‘’Sonkolé’’, c’est que tous sont tombés grâce aux réseaux sociaux. Soit, les enquêteurs leur opposent toujours des enregistrements vocaux passés sur WhatsApp ; soit, des messages ou images sur Facebook, entre autres.

Pourtant, les gars du leader du ‘’Pastef’’ sont très craints par leurs contempteurs dans  ces nouveaux types de communication. Où ils les descendent en flamme comme pas possible, avec un vocabulaire qui fait tressaillir. On appelle ça, le revers de la médaille.

Maam Sagar (Billet SourceA)

Dans la même rubrique...

Silence du procureur face aux arrestations tous azimuts de la population : Mamadou Diop Decroix dans tous ses états

Actusen

Levée de l’immunité parlementaire d’Ousmane Sonko : la plénière prévue ce vendredi à 11h

Actusen

Assassinat de son diplomate en Rdc : L’Italie demande l’ouverture d’une enquête à l’Onu

Actusen

Laissez un commentaire