A LA UNE News Société

L’imam Alioune Diagne se marie avec son ex-épouse : Mactar Diène le traite de pédé et menace d’abréger ses jours

L’Imam Alioune Ndao et Mactar Diène ont fait, hier, face au juge de la chambre correctionnelle de Dakar pour vider leur différend. À l’origine de cette querelle : Aïda Sow, une belle femme. Cette dernière qui était l’épouse de Mactar Diène a divorcé pour  convoler en justes noces avec l’Imam Alioune Diagne. Mactar Diène qui n’arrive pas à accepter cela est devenu très violent à l’encontre de l’Imam qu’il menace de tuer. Ainsi, poursuivi pour menace de mort et injures publiques, il risque 6 mois ferme.

Très gâtée par la mère nature, Aïda Sow est la raison du différend qui oppose l’Imam Alioune Diagne et Mactar Diène. Ce dernier ayant divorcé d’avec la susnommée, peine à digérer l’union de celle-ci avec l’Imam. Partageant le même quartier avec les tourtereaux, il ne compte pas les laisser tranquillement se la couler douce et savourer leur mariage. Déclarant partout que son union avec Aïda qui a duré 19 ans n’est pas encore à son terme, Mactar injurie publiquement l’imam et le traite de tous les noms d’oiseaux. Pis, il pousse le bouchon jusqu’à le traiter d’homosexuel. Las de toutes ces menaces que Mactar profère à son encontre, l’imam l’a traduit devant la justice pour que l’affaire soit réglée une bonne fois.

Attrait hier à la barre de la chambre correctionnelle du tribunal de Dakar, le sexagénaire Mactar Diène a réfuté les faits de menace de mort et d’injures publiques qui lui sont reprochés. À l’en croire, Aïda Sow a fait un abandon de foyer conjugal du jour au lendemain sans aucune raison. «Après 19 ans de mariage, Aïda Sow a abandonné le domicile conjugal, sans raison. Inquiet, un de mes amis me révèle que c’est l’imam Alioune Diagne qui est à l’origine de l’éclatement de mon foyer. Il m’a appris que celui-ci draguait mon épouse alors qu’on était toujours dans les liens du mariage», a raconté le prévenu. Irrité par le comportement de la partie civile, il renseigne que celui-ci courait derrière son épouse au vu et au su de tout le monde.

Invité à donner sa version, le plaignant Alioune Diagne a qualifié de  fallacieuses les déclarations du prévenu. « Ça fait 4 ans que je ne parle plus avec Mactar Diène. J’ai décidé d’ignorer ses propos sinon j’allais le tuer. Il m’a menacé à deux reprises. Il disait que j’entretiens une relation adultérine avec Aïda Sow. Il n’hésitait pas à me suivre à chaque fois que je mettais les pieds dehors. Il m’injuriait. Il m’a même dit qu’il a couché durant 18 ans avec ma nouvelle femme et autres. Selon lui, je ne mérite pas mon statut d’imam car je suis une mauvaise personne», se désole l’Imam. Entendue à titre de témoin, Aïda Sow a conforté les déclarations de son nouvel époux. Les formes généreuses, Aïda vaut vraiment la peine de se battre. «J’ai entendu Mactar traiter d’homosexuel l’imam Alioune Diagne », fulmine-t-elle.

À titre de réparation du préjudice causé, la partie civile réclame la somme de 2.000.000 de francs. En sus de cela, l’Imam demande que le prévenu le laisse mener sa vie tranquillement. Prenant la parole, le représentant du ministère public a requis une peine d’emprisonnement ferme de 6 mois. À sa suite, les conseils de la défense ont sollicité la relaxe. La chambre a mis l’affaire en délibéré jusqu’au 7 octobre prochain.

Adja K. Thiam (Actusen.sn)

Dans la même rubrique...

A quelques jours des investitures des candidats aux élections locales : des leaders de Benno lavent leur linge sale à la Dic

Actusen

Touba : un apprenti chauffeur échappe à la mort pour une histoire de 200 F Cfa

Actusen

Déclaration de politique environnemental : les engagements du directeur du Coud, Maguette Sène pour relever les défis   

Actusen

Laissez un commentaire