A LA UNE News Politique

Ousmane Sonko : «chaque jour qui passe, la France institutionnelle agresse les valeurs de l’islam»

Les vagues d’indignations se poursuivent de plus en plus suite à la volonté affichée par l’Etat français de ne pas renoncer aux caricatures du Prophète Mouhamed (Psl). Dans le monde musulman la riposte ne sait pas fait attendre. Dans beaucoup de pays, les musulmans ont exprimé leur colère à travers des manifestations et appelé au boycott des produits français.  Dans un post sur sa page Facebook, le député du Pastef est monté au créneau pour dénoncer les actes que pose «la France institutionnelle qui semble légitimer un sentiment islamophobe».

Pour Ousmane Sonko, les actes que pose le gouvernement français ne rassurent pas quant à l’objectif affiché et unique de contrer le terrorisme. «La France nous parle de ses valeurs à elle, de son mode de vie, mais n’hésite pas à piétiner les valeurs et les modes de vie des autres : pressions et lobbying agressif sur les pays à forte majorité croyante (musulmans et chrétiens) pour imposer l’homosexualité particulièrement. Chaque jour qui passe, la France institutionnelle agresse les valeurs de l’islam, sous le prétexte de lutter contre le terrorisme qu’elle a contribué à alimenter en déstabilisant la Libye et en soutenant des dictatures», dénonce le leader de Pastef dans un post publié sur sa page Facebook.

De l’avis du parlementaire, le président Macron devrait comprendre que la guerre contre l’Islam est une guerre perdue d’avance pour ceux qui comptent s’y engager. «Nous pouvons tous, toutes obédiences confondues, gagner la guerre contre les extrémismes, qui ne sont pas qu’islamistes, mais la guerre contre l’Islam est une guerre perdue d’avance pour ceux qui comptent s’y engager. Le Khalife Cheikh Mahi Niass l’a bien rappelé au nom de tous les croyants du Sénégal», avertit Sonko.

Saly Sagne (Actusen.sn)

Dans la même rubrique...

Lutte contre l’émigration irrégulière : Baba Maal au chevet des jeunes de Podor

Actusen

Nouvelle stratégie de communication : le gouvernement face à la presse tous les 15 jours

Actusen

Condamné par la Fifa : Ahmad Ahmad interdit de toute activité relative au football pour une durée de cinq ans !

Actusen

Laissez un commentaire