Billet News

Parler en démocrate et agir en monarque

Le dialogue national est parti, pour échouer. Parce que les grandes décisions, qui en ressortiront, n’engageront pas, sûrement, une bonne partie de la classe politique. Et, il fallait s’y attendre.

Car ‘’Thiompal’’, en solo, a cru bon de décider, tout seul, de la retoucher à la Constitution. Avec, notamment, son Projet de suppression du poste de Premier ministre.

‘’Salatul Ala Fatiha’’ ne s’en est pas arrêté là. Il a, également, évoqué la possibilité de déprogrammer la tenue des élections locales prévues en décembre prochain. Et ce, au lieu d’attendre que ses invités du futur dialogue répondent à sa main-tendue.

La suite, tout le monde la connaît : l’opposition la plus significative, composée des quatre candidats malheureux de la dernière Présidentielle, qui étaient en période sabbatique, est sortie de son trou. Pour exiger que la Révision constitutionnelle se fasse par voie référendaire.

On sait que cette requête est faite pour être incendiée. Mais elle sera, également, un frein aux consultations en vue. Parce que Idy, Sonko, Issa Sall et Madické lui balanceront à la figure l’idée, comme quoi, ‘’Buur’’ parle en démocrate, mais agit en monarque.

Malheureusement, dans ce contexte, on n’aura jamais le temps de s’occuper des animaux du Parc Hann, qui sont écartelés entre la faim, la vieillesse et la maladie. Pauvre Sénégal, pays de dispute.

Mame SAGAR (Billet-SourceA)

Dans la même rubrique...

Polémique sur le Ter, Abdou Karim Fofana clôt le débat : «le Sénégal est propriétaire entièrement et exclusivement du Ter»

Actusen

Incendie à Touba : des cantines consumées au marchés Ocass

Actusen

Ziarra annuelle de la famille omarienne : Aida Mbodj salue le message de paix du khalife

Actusen

Laissez un commentaire