A LA UNE News

Plateforme Avenir ‘’Senegaal Bi ñu bëgg” sur le transfert des Gazelles Oryx : «le Ministre de l’environnement a été pris en flagrant délit de braconnage et de prédation»

L’affaire des 6 gazelles oryx du parc de Ranérou dont 2 ont perdu la vie lors de leur transport continue de susciter des réactions. Et la dernière en date est celle de la Plateforme Avenir Senegaal Bi ñu bëgg. Dans un communiqué parvenu à la Rédaction de Actusen.sn, Cheikh Tidiane Dièye et Cie estiment que l’acte du ministre de l’environnement est un acte de braconnage.

«Le Ministre de l’environnement a été pris en flagrant délit de braconnage et de prédation. Il a posé un acte moralement condamnable et indigne de sa charge, car relevant tout à la fois du délit de détournement de ressources publiques à des fins privées, d’abus de fonction, de conflits d’intérêt, etc. Cette opération n’est en rien différente de celles des braconniers qui déciment la faune, si ce n’est par l’acte administratif  par lequel il s’est auto-octroyé cette faveur et en a probablement accordé à d’autres privilégiés», peut-on lire dans le communiqué.

«Compte-tenu de la gravité de cet acte et de son effet désastreux sur l’image du Sénégal sur la scène internationale, notamment auprès de la communauté des défenseurs et protecteurs de la nature, la Plateforme Avenir Senégaal Bi Nu Begg invite le Président de la République à démettre le Ministre de l’environnement de ses fonctions dans les meilleurs délais», ajoute le document.

Toutefois, Cheikh Tidiane Dièye et Cie ne comptent pas rester les bras croisés sur cette affaire. «La Plateforme Avenir se réserve le droit de saisir les institutions internationales compétentes, notamment  le Secrétariat de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et flore menacées d’extinction, (CITES); l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN); le World Wildlife Fund (WWF) ainsi que d’autres organisations intergouvernementales et non gouvernementales internationales», ont-ils fait savoir

La Plateforme Avenir Senegaal Bi Nu Begg «invite la Président de la République à mettre un terme définitif à l’impunité dont jouissent ses proches et partisans afin d’inverser la spirale dangereuse de la privatisation des ressources publiques, qu’elles soient foncières, immobilières, forestières, logistiques ou financières».

Actusen.sn

Dans la même rubrique...

Commissariat central : Guy Marius Sagna libéré

Actusen

Grève du sytjust, saccage des locaux du journal “les Echos” : Le Crd invite au dialogue et à la sensibilisation

Actusen

Dernière minute : Guy Marius Sagna placé en garde à vue

Actusen

Laissez un commentaire