A LA UNE News

Polémique autour des mensualités impayées : les parents d’élèves de l’école Protestantes de Dieuppeul ruent dans les brancards

La question des impayés durant la pause Covid-19 secoue la rentrée des classes de l’année scolaire 2020-2022. En dépit de la subvention que l’Etat a octroyé aux écoles privées, ces dernières campent sur leur position. Elles demandent toujours les 3 mois d’arriérés qu’elles considèrent comme un préalable avant toute inscription pour la nouvelle année scolaire. Ce que certains parents d’élèves peinent à digérer sous prétexte qu’eux aussi sont impactés par la Covid-19. Ce qui a été le motif de leur rassemblement, ce jeudi, devant l’école protestante de Dieuppeul.

Brassards rouges par devers eux, ils brandissaient des pancartes sur lesquelles on peut lire: “non au paiement des trois mensualités indues”. Leur président Mame Abdoulaye Tounkara considère que les mensualités qu’on leur demande pour le compte de l’année scolaire précédente est de l’argent illicite. «Nous sommes tous impactés par la Covid-19. Aujourd’hui les responsables de l’école nous demandent de payer les 3 mois de scolarité indue. C’est de l’argent illicite. Aujourd’hui l’État sait que le droit est de notre côté et le ministre a parlé mais c’est une question qui doit être réglé pour de bon. Vraiment nous interpellons le président de la République”, dit-il.

Ibrahima Billy Tendiang, lui, déplore l’attitude de certains parents qui viennent inscrire leurs enfants alors que le combat qu’ils sont en train de mener les concerne tous.

Adja Khoudia Thiam, Stagiaire

Dans la même rubrique...

Société d’exploitation de carrière du Sénégal : 250 millions F Cfa volés

Actusen

‘’Enlèvement’’ de Khadidiatou Fall à Guédiawaye : la piste d’une disparition volontaire

Actusen

Horrible à Joal : un pêcheur transforme sa fille de 13 ans en objet sexuel

Actusen

Laissez un commentaire