Présidentielle en Tunisie : l’austère Kaïs Saïed porté au sommet de l’État

Universitaire devenu commentateur politique, Kaïs Saïed est une énigme. Difficilement classable sur l’échiquier politique, cet homme austère de 61 ans à la diction mécanique prône un strict respect des lois et une révolution par le droit.

Le constitutionnaliste Kaïs Saïed est sorti vainqueur de la présidentielle tunisienne de dimanche 13 octobre, avec 72,71 % des suffrages, selon la Commission électorale. Cet universitaire à la personnalité austère et à la diction mécanique reste une énigme.

Juriste connu pour son conservatisme sociétal mais aux intentions encore floues, Kaïs Saïed est arrivé largement devant son adversaire Nabil Karouihomme d’affaires poursuivi pour fraude fiscale. Il était déjà arrivé en tête du premier tour le 15 septembre, avec 18,4 % des voix, après une campagne low-cost constituée de multiples visites de terrain et de pages animées par ses partisans sur Facebook.

France24.fr

Laisser un commentaire