A LA UNE Economie News

Remise de matériels agricoles, d’un montant de 85 milliards : Macky Sall balise la voie pour la modernisation de l’agriculture et le renforcement de la souveraineté alimentaire 

Le président de la république a procédé, ce samedi au lancement d’un programme d’acquisition de matériels agricole, de construction de magasins de stockage et d’entrepôt de conservation de produits horticoles. La cérémonie a eu lieu à l’esplanade du Grand Théâtre. Ce programme d’un montant de 85 milliards de F Cfa. D’un montant global de 85 milliards de Francs CFA, ce programme Intermaq, dans son objectif de répondre à l’intensification de l’agriculture et au besoin de la souveraineté alimentaire qui est la principale préoccupation du chef de l’Etat, Macky Sall, permet d’acquérir 2985 unités motorisées, dont 700 tracteurs complètement équipés, 80 chaînes complètes de motoculteurs et 50 moissonneuses-batteuses à pneus et à chenilles, 813 matériels de pompage et d’irrigation de pointe, 100 magasins de stockage d’intrants agricoles (semences et engrais) et 20 chambres frigorifiques pour la conservation des produits horticoles, de la pomme de terre et de l’oignon en particulier.
Le président a profité de cette occasion pour mettre l’accent sur les investissements dans le secteur avec le budget de la campagne porté de 40 à 60 milliards de FCFA. “Le budget de la campagne que j’ai porté de 40 à 60 milliards de F Cfa, soit une hausse de 50%, pour l’achat de matériels et d’intrants agricoles, nous a permis d’avoir des niveaux remarquables de récolte pour toutes les spéculations”, se réjouit-il. Parmi les progrès réalisés ces dernières années par le secteur de l’agriculture, Macky Sall a cité “l’amélioration de l’attractivité du métier d’agriculteur ; l’augmentation de la productivité du travail et des systèmes de production, des emblavures, de la production et des revenus des producteurs ; la levée des contraintes de la double culture du riz ; la réduction drastique des pertes post-récole ; la diminution du nombre de vagues de semis pour les cultures pluviales ; l’amélioration de la qualité des produits agricoles”.
Concernant la programme Intermaq, le chef de l’Etat explique que celui-ci est un projet “de transfert de technologie par l’acquisition de matériels et d’entrepôts agricoles qui s’inscrit dans la dynamique de développement de notre politique agricole à travers le renforcement de la mécanisation, la maitrise de l’eau par l’irrigation et d’action de réduction des pertes post-récoles”. “Ce programme de 85 milliards de F Cfa qui va fournir à termes quelques 3000 unités motorisées traduit la priorité que le gouvernement accorde à la modernisation du secteur agricole”, a indiqué le président Macky Sall. C’est ainsi qu’il a insisté sur la “nécessité de rompre avec les veilles méthodes et pratiques agricoles en investissant davantage dans la mécanisation qui accordera plus d’attractivité au métier d’agriculteur”.
Pour bénéficier de ces matériels, les intéressés sont invités à s’inscrire auprès du ministère de l’Agriculture, de l’Equipement rural et de la Souveraineté alimentaire, conduit par Aly Ngouille Ndiaye. Ce dernier est d’ailleurs invité par le président de la république, Macky Sall à veiller davantage à l’atteinte des cibles du projet et à assurer la maintenance du matériel. “On ne pet pas engager de lourd investissement et après laisser les machines dépérir avant d’arriver à termes, faute d’entretien”, a alerté le président. L’administrateur général du groupe Intermaq, Seydou Kane a manifesté sa satisfaction à cause de cette confiance accordée au privé national dans le cadre de la mise en œuvre de partenariat public-privé. Selon lui, “cet “équipement aura un impact sur toute la chaine de valeur agricole avec une technologie de pointe”.
Actusen.sn

Dans la même rubrique...

Entretien exclusif avec Alioune Dione, ministre de la microfinance de l’économie solidaire et sociale

Actusen

Entretien avec Boy Niang : «Dinaa Khékh akk Reug Reug, damaa am fouma djeum…Sama combat ak Mod’Lo…»

Actusen

Les cadres de l’Apr haussent le ton : “il faut libérer le président Diomaye de l’emprise de Sonko”

Actusen

Laissez un commentaire