A LA UNE Economie News

Senelec : le directeur général Pape Mademba Bitèye dévoile la nouvelle stratégie de la société pour les 5 prochaines années

Pour s’affranchir de la tyrannie des énergies fossiles et surmonter la fracture énergétique qui impacte de manière disproportionnée les populations rurales, la Société nationale d’électricité (Senelec) veut une nouvelle stratégie dans les 5 prochaines années.

Selon le directeur général Pape Mademba Bitèye, le Sénégal, conformément aux instructions du président de la République, Macky Sall, s’est engagé dans une dynamique de promotion soutenue des énergies renouvelables, notamment le solaire et maintenant l’éolienne et l’hydraulique.

«Il est impossible, je dirais même hors de question de se soustraire de l’obligation stratégique, conjoncturelle et morale de procéder activement et de façon délibérée à une transition énergétique. Et pour Senelec, c’est déjà une réalité», s’est réjoui Pape Mademba Bitèye.

Le directeur général qui s’exprimait à Saly où s’est ouverte ce mardi la première réunion du comité scientifique du mandat 2020-2023 de l’Association des sociétés d’électricité d’Afrique (Asea), dont il est le président par intérim, renseigne que cette transition énergétique ne porte pas uniquement sur les nouvelles sources d’énergie qui sont à juste titre privilégiés au détriment des énergies fossiles. Mais, dit-il, il s’agit également de s’approprier des valeurs d’efficacité et de maîtrise de cette même énergie.

«Nous pouvons compter sur les nouvelles options technologiques à notre disposition pour adopter les solutions smart à travers des systèmes intelligents de plus en plus maîtrisés. Le défi énergétique du continent est connu de tous et son envergure et sa profondeur ne font plus l’objet de discussions», a-t-il fait savoir.

A en croire, Pape Demba Bitèye, plus de 600 millions de nos frères et sœurs du continent sont dépourvus d’électricité et il n’y a aucun justificatif à cette situation. «Dès lors, les sociétés d’électricité africaines que nous sommes comprennent la pleine mesure de leur mission, leur devoir et leur sacerdoce : résoudre le problème d’accès à l’électricité, ni plus ni moins et en cela, elles peuvent compter sur l’engagement et le soutien appuyé de nos autorités gouvernementales respectives», a indiqué le directeur général de la Senelec. 

Pour notre part à Senelec, ajoute le directeur général, «ceci se traduit par l’inscription en priorité de l’accès universel à l’électricité à l’horizon 2025. Toute notre stratégie pour les cinq prochaines années s’articule autour de cet objectif qui est plus que noble mais nécessaire».

Mansour SYLLA (Actusen.sn)

Dans la même rubrique...

A quelques jours des investitures des candidats aux élections locales : des leaders de Benno lavent leur linge sale à la Dic

Actusen

Touba : un apprenti chauffeur échappe à la mort pour une histoire de 200 F Cfa

Actusen

Déclaration de politique environnemental : les engagements du directeur du Coud, Maguette Sène pour relever les défis   

Actusen

Laissez un commentaire