Le discours envoyé à la presse, dimanche dernier, par le président de «Rewmi», au détour de sa participation au Réseau libéral Africain, révèle d’une grande duperie et pour cause. Selon SourceA qui rapporte l’information dans sa parution de ce mercredi, Idrissa Seck s’est exprimé lors d’un atelier, alors que beaucoup croyaient dur comme fer qu’il avait fait sa sortie en plénière.

A en croire le canard de Castors/Bourguiba, dans son discours prononcé en Anglais, en lieu et place du Français, le président du Conseil départemental de Thiès n’a jamais mentionné le nom de Khalifa Sall, encore moins, ne l’a défendu, comme prétendument annoncé.

Toujours, selon SourceA, l’ancien maire de Thiès, dont le discours a été écourté, parce qu’arrivé en retard, n’a pas énoncé le nom de Macky Sall, qu’il a rebaptisé Maoïste, même s’il a foudroyé le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye.

Par ailleurs, il y a eu coup de tonnerre lors de cette rencontre d’Accra. Le député Apr, Me Djibril War a dansé le tango avec l’opposition au sujet de la revendication de celle-ci qui cristallise toutes les passions.

Actusen.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here