L’ex-ministre de l’Education et fondatrice du mouvement « Bring Back Our Girls », Obiageli Ezekwesili, a annoncé sa candidature dimanche 7 octobre à la présidentielle nigériane de février 2019.

En 2014, Obiageli Ezekwesili avait co-fondé le mouvement « Bring Back Our Girls », après l’enlèvement de 270 lycéennes par des combattants de Boko Haram à Chibok. A 55 ans, celle qui fut ministre de l’Education, a donc décidé de se lancer dans la course pour la présidence nigériane. L’élection doit avoir lieu en février prochain.

« Je veux concourir et remporter l’élection présidentielle de 2019 pour servir et mettre les citoyens au premier plan en prenant des mesures décisives (…) afin de bâtir une nation exceptionnelle », a-t-elle écrit dans un communiqué.

Au micro de RFI, elle justifie son ambition présidentielle par son « inquiétude pour l’avenir du Nigeria ».

Obiageli Ezekwesili n’a pas précisé avec quelle formation politique elle comptait concrétiser sa candidature à la présidence. En tout cas pour elle, que ce soit le parti au pouvoir APC ou le principal parti d’opposition PDP, « c’est bonnet blanc et blanc bonnet ».

Rfi.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here