Le 12 juin 2016 sur demande de plusieurs médiateurs dont les “khalifes” généraux du pays, le Grand cadre des syndicats d’enseignants avait suspendu son mot d’ordre de grève. Cette fois, les enseignants syndicalistes ne comptent pas laisser tomber si vite, leur nouveau plan d’actions.

En conférence de presse ce vendredi matin, Oumar Waly Zoumarou et ses camarades décident «d’organiser un débrayage le mardi 16 janvier à 10 heures suivi d’une Assemblée générale et une grève totale le mercredi 17 janvier du Préscolaire au Secondaire».

Pour rappel, ce syndicat continue d’exiger «le respect des accords signés avec le Gouvernement, la fin des lenteurs administratives, la remise de toutes les sommes ponctionnées sur leurs salaires, le paiement des indemnités et la prise en charge des préoccupations des enseignants».

Mansour SYLLA, Stagiaire (Actusen.com)

1 COMMENTAIRE

  1. Honnêtement ces enseignants grévistes sont dégoûtants, ils ont complètement sacrifié nos enfants.
    Il faut les radier et organiser un concours pour réintégrer ceux qui sont compétents.
    La majeure partie de ces grévistes sont des cancres et obnubilés par l’argent, et ils passent tout leur temps dans les écoles privées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here