Les enseignants, étudiants et professionnels de la Santé ne sont pas les seuls à avoir fait les frais des tensions financières que vit le Sénégal. Loin s’en faut.

A en croire SourceA dans sa parution, des policiers, militaires de rang et des Sous-officiers sont privés de paiement de leurs heures supplémentaires depuis quatre mois.

Le canard a appris du Colonel Abdou Ndiaye, Chargé de la Direction de l’Information et des relations publiques de l’armée, que ce climat d’austérité a été imposé à quelques Sous-officiers de rangs. Non sans préciser qu’il s’agit d’éléments, à qui, la nature des charges impose le fait de travailler en continu.

SourceA dans ses investigations a aussi appris que l’Etat a l’habitude de recourir à de telles manœuvres. Et, lorsque la santé financière le lui permet, il se remet à mettre la main dans la poche.

Actusen.sn

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here