A LA UNE News

Taux de chômage au Sénégal : Maodo Malick Mbaye déchire le rapport de l’Oit et brandit ses chiffres

L’organisation internationale du travail (Oit) place le Sénégal comme le troisième pays au monde où le chômage est le plus élevé avec un taux de 48%. Des chiffres rejetés par le Directeur général de l’Agence nationale de la maison de l’outil (Anamo). Face à la presse, ce dimanche pour évoquer sur cette question, Maodo Malick Mbaye a déchiré le rapport de l’Oit avant de donner ”les vrais chiffres”.

«Le seul classement crédible trouvé dans le site ILOSTAT du BIT classant les pays le plus touchés par le chômage s’établit comme suit : 1er. Malawi : 28.7% de chômage en 2019, 2ème. Afrique du Sud : 28.5% de chômage en 2019, 3ème. Kosovo : 25.6% de chômage en 2019, 4ème. Palestine territoire occupé : 25.3% de chômage en 2019. L’Agence nationale la statistique et de la démographie (Ansd), institution faîtière et très crédible, travaillant sur une base améliorée de la définition du Bit donne un taux de chômage de 16.9% au dernier trimestre de 2019», a fait savoir le Directeur de l’Anamo.

Qui informe que des mesures courageuses inédites sont en train d’être mises en œuvre par le Gouvernement en matière de financement de la formation, de la promotion de l’auto-emploi, la réorganisation des organes de l’Etat pour une meilleure synergie d’actions et une optimisation des ressources. Selon lui, l’administration travaille discrètement à la promotion de l’Emploi des jeunes au Sénégal. Pour justifier ses propos, il se fonde sur quelques chiffres.

«L’Anamo, c’est la réhabilitation de 15 maisons de l’outil dont 10 fonctionnelles ; l’accompagnement de 15 000 jeunes à l’insertion par le biais de la formation et la mise à disposition d’outils ; l’installation d’un incubateur en cordonnerie à la maison de l’outil de Méckhé suite à la formation, en Italie, de trente jeunes dans les domaines de la maroquinerie de luxe et la confection d’accessoires ; formation de 205 professionnels en mécatronique automobile…», a-t-il énuméré.

Poursuivant à démonter les chiffres de l’Oit, Maodo Malick Mbaye est revenu sur quelques réalisations du chef de l’Etat. «Dans le secteur de l’Artisanat et de l’Apprentissage, programme dans lequel est logé l’Anamo, 120 ateliers ont été équipés en 2012 contre 3088 en 2019. 1010 apprentis ont été formés en 2012 contre 28531 en 2019. Dans le secteur de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat (Fpaa) malgré la crise sanitaire mondiale, l’année a pu être sauvée, les examens de sortie organisés, de rentrée, planifiés et mis en œuvre par certains établissements», se réjouit le responsable de l’Alliance pour la République à Thiès.

Mansour SYLLA (Actusen.sn)

 

Dans la même rubrique...

Covid-19 au Sénégal : 11 nouveaux cas positifs, 95 patients guéris, 1 nouveau décès et 6 cas graves en réanimation

Actusen

Accident sur la route du Gamou : une collision entre un bus et un camion frigorifique fait 16 morts et plusieurs blessés à ‘’Allou Kagne’’

Actusen

Louga : l’infirmier chef de poste de Nguer Malal agressé et blessé par un fou errant

Actusen

Laissez un commentaire